Ark devrait améliorer son multi locale grâce à la Xbox One X

Ark devrait améliorer son multi locale grâce à la Xbox One X

arkVideoreplacement

Le jeu de Wildcard va profiter des capacités de la nouvelle Xbox, et ce n’est pas une histoire de 4K pour une fois.

Tous ceux qui ont joué en locale sur Ark Survival Evolved savent à quel point c’est frustrant. Les deux joueurs doivent se trouver dans une même zone assez restreinte sous peine de voir l’écran du joueur “invité” s’assombrir jusqu’à ce que “l’hôte” se rapproche, une restriction que l’on doit à un manque de mémoire des consoles actuelles.

Bonne nouvelle pour les futurs acquéreurs d’une Xbox One X et pour ceux qui joueront avec eux, le studio travaille à ce qu’ils ne connaissent pas ce problème. C’est lors d’une interview accordée à Gamespot que Jesse Rapczak nous explique ce qu’ils comptent faire. En répondant à la question d’un fan, qui demande s’il est dans les projets du studio de permettre (aux joueurs) de s’éloigner de l’hôte en locale, le co-fondateur du studio Wildcar répond:

“Sur console, c’est un problème de mémoire. Les Xbox One, PS4 et PS4 Pro n’ont pas assez de mémoire pour maintenir le monde entier chargé tout en jouant au jeu. Heureusement, la Xbox One X a une énorme quantité de mémoire supplémentaire, donc nous prévoyons d’enlever la barrière de l’hôte lorsque l’hôte utilise une Xbox One X!”

Une initiative bien venue qu’on espère voir se concrétiser. Il est bon de constater que des studios utilisent les performances de la One pour autre chose que la résolution en 4K native, pourvu que cela se généralise.

Des jeux et des nouvelles licences encore non-annoncés en préparation chez Microsoft.

Des jeux et des nouvelles licences encore non-annoncés en préparation chez Microsoft.

95e99efd-1a60-4c47-9c4b-d94b50426fb4

Lors de l’E3 2017, Aaron Greenberg  (le Head of Xbox Games Marketing chez Xbox) nous avait promis que des gros jeux encore non-annoncés étaient en chantier. Mais qu’il était trop tôt pour en parler…

Même son de cloche chez Phil Spencer le patron Xbox qui déclara qu’un nombre de choses “déjà signées” sont en cours de développement mais qu’il était trop tôt pour les présenter lors de la conférence Xbox en juin dernier.

Aujourd’hui, c’est en marge de la Gamescom en Allemagne que Aaron Greenberg  nous en dit plus. Le discours n’a pas changé : beaucoup d’exclusivités sont actuellement  en développement ! Selon lui, The Coalition travaille sur un certain nombre de choses, (Gears of war 2 Anniversary ?) de même pour 343 Industries (Halo).

Il soutient également que des nouvelles licences encore non-annoncées sont en chantier. Avec un nombre de choses qui risque de surprendre les joueurs.

On ne peut que le souhaiter ! Pour rappel l’équipe Microsoft Waypoint avait repéré le mois dernier deux nouvelles offres d’emplois de jeux en développement du côté de chez Microsoft. Avec un certain AAA “similaire à Horizon Zero Dawn” ainsi qu’un nouveau jeu d’action AAA chez un développeur basé en Angleterre où le candidat doit avoir une solide expérience dans le genre FPS/TPS.

On peut donc imaginer sans trop de problème que ces derniers doivent forcement faire partie des ces fameux “gros jeux” encore non-annoncés par Aaron Greenberg. Une chose est sûre, chez Microsoft Waypoint on a déjà hâte d’en voir plus !

Xbox One X : la théorie devient réalité lors de la Gamescom.

Xbox One X : la théorie devient réalité lors de la Gamescom.

xbox-one-x-1087x509

A l’occasion de la Gamescom 2017 à Cologne, en Allemagne, Digital Foundry a pu approcher de très près 10 jeux tournant sur Xbox One X. Gears of War 4, TitanFall 2, Quantum Break en passant par Path of Exile, L’Ombre de la Guerre ou encore F1 2017, le site délivre un premier verdict.

D’entrée de jeu, DF précise : les jeux mis à jour sont impressionnants. Ils tournent tous sur Xbox One X et c’est une première (à l’E3 il s’agissait de PC simulant les caractéristiques de la console). Cela représente aux yeux du site le vrai baptême du feu pour cette One X, qui permettra de jauger le comportement de la machine et des concrétisations (ou non) des promesses.

gears-4-1

Gears of War 4

Visuellement le titre de The Coalition impressionne avec sa 4K native. Si DF n’a pas pu prendre de captures d’écran pendant la présentation, ils ont relevé plusieurs choses :

  • Les assets pour les textures sont de haut niveau. Ceux-là même qu’on retrouvait exclusivement sur la version PC du jeu.
  • Le filtrage anisotropique (ce qui permet de voir distinctement des textures lointaines, comme une route qui s’étend au loin) profite d’un gros bon en avant par rapport à la version One classique.
  • Aucune de ces améliorations n’a d’impact sur les performances du jeu. Aucun compromis.

DF affirme même qu’un œil non-entraîné arrivera à voir de manière substantielle ces améliorations visuelles.

quantum.jpg

Quantum Break

Les aventures temporelles de Remedy auront elles aussi le droit à une mise à jour. Contrairement à Gears of War, il ne s’agit pas de 4K native. Le titre utilise la même technique que dans sa version d’origine : le checkerboarding.

Lors de sa sortie cette technique faisait passer le jeu en 1080p (en partant d’une résolution 720p). Aujourd’hui, Remedy part de la résolution 1080p du jeu pour la passer en 4K.

DF conclut que malgré tout, le jeu est impressionnant. Pour eux, visuellement parlant c’est le jour et la nuit entre les versions Xbox One et Xbox One X. Les 30 fps restent constants.

7b4a109e-a2fb-495f-b8c4-790a4cac7bde

Killer Instinct

Là aussi, les techniciens de DF parlent d’une résolution 2160p native, d’une “netteté cristalline”. C’est d’autant plus impressionnant que le titre, je vous le rappelle, était à l’origine, en 2013, en 720p. Puis plus tard, via une mise à jour conséquente en 900p.

Aucune perte de performance n’est à noter, ce qui est essentiel sur ce genre de jeu et le 60 fps répond toujours à l’appel, constant et solide.

Néanmoins, en l’état actuel des choses, les assets des vidéos n’ont pas bénéficié de la même amélioration et restent comme à l’heure actuelle.

2lPmkVj.png

F1 2017

Codemaster crée la surprise avec sa version Xbox One X de F1 2017. Contrairement à la version PS4 Pro et sa 4K checkerboarding nécessaire pour le 60 fps, le titre tournera nativement en 4K sur Xbox One X. Exactement comme pour Rise of the Tomb Raider en somme.

Le site note une qualité visuelle au-dessus du lot, et même si ce n’est pas encore du niveau d’un PC très haut de gamme, cela s’en rapproche. Rien que ça pour un jeu multiplateforme (!).

L’objectif du 60 fps contant présente quelques chutes au même titre que des déchirures d’écran notables. Digital Foundry n’a pas eu l’occasion de voir les versions de base One et PS4 du jeu afin de comprendre d’où viennent ces petites faiblesses ; faiblesses qui pourront être corrigées prochainement ?

Le site ne s’attendait pas à ce que des titres comme Rise of the Tomb Raider ou ce F1 2017 adoptent un rendu en 4K native sur Xbox One X en sachant que les versions PS4 Pro de ces mêmes titres utilisent le cherckerboarding pour atteindre une résolution Ultra HD. Cela représente tout de même une amélioration par 2 de la résolution entre la PS4 Pro et la Xbox One X !

La X peut dire merci à ses 43% de puissance en plus et à sa bande passante mémoire 50% plus rapide que la console de Sony (nécessaire pour une bonne gestion de la 4K).

Néanmoins, les journalistes précisent que les rendus checkerboarding font le job et permettent d’avoir de bonnes images également (la preuve avec Quantum Break).

keith-beltramini-tf2-04.jpg

Titanfall 2

La version Xbox One X se situe entre la version PS4 Pro du jeu et sa version PC “très haut de gamme“.

Visuellement parlant il s’agit de la configuration proche de la console de Sony. Il faut ajouter à cela une “extra clarté” du même type que sur une version PC avec une plus haute résolution.

Seuls petits soucis à l’heure où ces lignes sont écrites (rien n’est à priori figé) : l’ambiant occlusion et quelques effets d’ombres manquent à l’appel pour le moment.

Malgré sa 4K native, les 60 fps sont là et s’affichent solidement. La comparaison avec la version Xbox One actuelle est encore imagée par DF au travers de l’expression du “jour et la nuit.”

2324ec96-3670-4d9f-b06f-756d8247687a

Assassin’s Creed Origins

Il semblerait que 2 versions du jeu soient visibles lors de la Gamescom 2017. La première, sur le stand Microsoft est une build ancienne de l’édition Xbox One X, déjà vue à l’E3. Ubisoft, s’est quant à lui gardé l’honneur d’une version plus récente, toujours sur Xbox One X.

Les nouveaux éléments à noter sont :

  • une amélioration globale de l’image et de son rendu. Ubisoft affirme travailler encore sur l’amélioration de la résolution.
  • une distance d’affichage augmentée.
  • le niveau de détail sera amélioré, une fois que l’objectif de résolution sera atteint, un peu avant la sortie du titre.

 

124517

L’ombre de la Guerre 

Si lors de l’E3 2017, le titre fut présenté sur des PC haut de gamme, ici pour la Gamescom il s’agit bien de l’œuvre de la One X. Il en ressort que l’expérience en 4K natif est conservée. Les performances sont aussi au beau fixe notamment avec un taux de rafraîchissement de l’image à 30 fps.

Seul point d’amélioration pour le titre de Monolith, quand l’écran affiche plus d’une centaine de personnages, les images par seconde vacillent légèrement. Digital Foundry reste rassurant en avançant que les développeurs ont encore tout le loisir d’ajuster leur copie.

 

Halo-Wars-2-PS3-1

Halo Wars 2 

Ici, le titre profite d’un boost de sa résolution en 4K native… et c’est tout. Les performances globales sont les mêmes. Même situation avec World of Tanks.

 

95e99efd-1a60-4c47-9c4b-d94b50426fb4

Les promesses sont-elles tenues finalement? Pour Digital Foundry, la Gamescom 2017 a été sur ce point de vue une réussite. Elle a permis de manière concrète de confirmer toutes les promesses qui avaient été faites par Microsoft. La Xbox One X est belle et bien comme on nous l’avait présentée en juin 2016.

Les retours des développeurs sont unanimes, la facilité de développement est le maître-mot et explique probablement cette constance des résultats sur tous les titres entre-aperçus lors du salon. Les outils de développement sont au point et permettent de travailler sur Xbox One, Xbox One S et Xbox One X sans aucune difficulté.

Le site finit par dire que l’investissement fait dans votre télé 4K paye enfin. Que la différence entre une PS4 Pro et une Xbox One X est clairement marquée :

“La Xbox One X est la console pour vos écrans 4K, et tout ce qui s’ajoute à cela (comme les différents modes de rendus de Rise of the Tomb Raider) est un bonus”

 

En attendant des analyses plus approfondies sur la technique des jeux de cette «nouvelle» console, les précommandes continuent à un rythme élevé au point d’établir un record dans l’histoire de la marque Xbox. Un signe encourageant sur un marché où les téléviseurs 4K sont en pleine démocratisation. Les analystes estiment que 80 millions de téléviseurs Ultra HD devraient trouver foyer en 2017. La transition vers la 4K devrait être encore plus rapide qu’a l’époque des 720 et 1080p.

 

Merci à Darkfoxx pour sa précieuse aide 🙂

 

 

 

 

Age of Empire IV annoncé sur PC !

Age-of-Empires-Definitive-Edition

Microsoft profite des célébrations entourant les 20 ans de la franchise pour annoncer des “définitives éditions” d’Age of Empire II et Age of Empire III avec le même soin apporté que pour l’édition définitive du tout premier opus à paraître le 19 octobre prochain sur PC Windows 10.

Aussi, le futur de la série a fait l’objet d’une annonce : celle du tant attendu Age of Empire IV !

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=RYwZ6GZXWhA&w=560&h=315]

Pas plus d’info pour l’heure que cette vidéo ci-dessus.

Affaire Surface : un manque de fiabilité réel ?

Affaire Surface : un manque de fiabilité réel ?

Il y a quelques jours, le business Surface de Microsoft s’est pris de manière frontale, les conclusions d’une étude de Consumer Reports qui déconseille purement l’achat de la marque et plus particulièrement des modèles Surface Pro 4 (sorti à la fin 2015) et du Surface Book (sorti en 2016).

Cette association, équivalente à ce qu’on peut connaître avec UFC Que Choisir ou 60 millions de consommateurs, estime le taux de panne des SP4 et Sbook de l’ordre de 25% au bout de deux ans. L’étude relève qu’au court de la 2ème année d’utilisation, les consommateurs font face à divers “dysfonctionnements” de type gel de l’interface, arrêt intempestif… Quelques problèmes de dalle tactile sont à noter. Au final, plus de soucis logiciels que hardwares ?

Très vite, l’info d’un manque de fiabilité circule sur l’internet et c’est tout aussi rapidement que Microsoft prend la parole via Panos Panay (l’homme derrière la gamme Surface) :

Bien logiquement, vous vous en doutez, l’homme dément vigoureusement ce taux de panne avancé par Consumer Reports. Plusieurs chiffres sont avancés :

  • Le taux d’incidents par unité est en baisse constante, il atteint moins d’1%.
  • Le taux de satisfaction de la Surface Pro 4 et Surface Book est à 98%.

Manque un chiffre à l’appel, celui du taux de panne réel.

Les débuts d’un Surface Gate ?

De prime abord, cela ressemble bien à une “affaire Surface”, entre une association indépendante qui publie ses constatations et un géant industriel qui de facto défend son produit. A savoir qu’une telle association pèse lourd dans la prise de décision des consommateurs américains.

La logique la plus primaire voudrait qu’on se range plus aisément du côté de l’association défendant les consommateurs que nous sommes, plutôt que de celui du fabricant multi-milliardaire qu’est Microsoft.

Comment avoir le fin mot de l’histoire alors ? Par chance, un mémo interne nous en apprend un peu plus. En provenance de chez Microsoft et publié par l’insider Microsoft (souvent bien renseigné) Paul Thurrot , cette note nous indique qu’un fort taux de panne a bien concerné ces deux modèles.

90-day-return-rate.jpg

 

En y regardant de plus près, le taux qu’avance Consumer Reports est vrai… mais pas tout à fait…

Le géant américain affirmait dans son billet de démenti que le taux de panne était plus bas que les 25% avancés par CR. Et en soit c’est le cas mais ce n’est pas si loin des 25% avancés, avec respectivement 17% et 16% pour les Surface Book et Surface Pro 4 au moment de leur lancement uniquement.

Et oui, le point à prendre en compte est que ces taux de panne ont eu lieu pendant le lancement et, par extension, les premiers mois de commercialisation.

Microsoft, à la vue des courbes descendantes, a à chaque fois travaillé à la résolution des soucis rencontrés.

Résultat : Surface Book approche les 4% de panne en avril 2017, la Surface Pro 4 s’offrant même le luxe de toucher du doigt les 2% pour la même période.

Néanmoins, dans ce mémo rédigé vraisemblablement par Panos Panay, Microsoft avoue qu’une telle conclusion sur leur produit pique un peu l’ego, mais que cela servira à aller encore plus loin.

Microsoft sur le pied de guerre

Microsoft est prêt à fournir « un ensemble complet de données qui reflètent la solidité de notre qualité et le sentiment de nos clients » concernant sa gamme Surface. Aussi, 10 millions de dollars vont être ré-injectés dans la publicité pour redorer une image qui a, de facto, pris un coup sur la tête outre-atlantique.

 

 

 

 

 

 

Un planeur autonome dans les cartons de Microsoft.

4Q4A4353-lowres_960x520.jpg

C’est dans le désert du Nevada que les ingénieurs de Microsoft se sont mis à tester un petit avion de 5m d’envergure, embarquant une IA et divers outils de calculs (pour un poids de 5kg).

Sa particularité ? Il repère les courants d’air chaud, arrive à déterminer la direction du vent, sa température… avec pour objectif de trouver la meilleure trajectoire possible et de se maintenir en vol. Le tout sans aucun moteur de propulsion, de manière autonome !

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=daINKmR1M-4&w=560&h=315]

Microsoft pense à adapter son petit planeur à divers scénarios, de la livraison de colis, à la collecte de données agricoles ou encore pour donner l’accès à internet dans certaines régions du monde…

 

Rise of Nations arrive sur le Windows Store.

MàJ : Rise of Nations Extended Edition est disponible sur le Windows Store de Windows 10. Prix réduit à 4.99€ jusqu’au 29/09/2017. Disponible ici : Rise of Nations sur le Windows Store.

RON WS.PNG

Rise-of-Nations-Extended-Edition

Le célèbre jeu de stratégie temps réel arrive (enfin) sur le Windows Store dès le 14 septembre. 

Pour fêter ça, Rise of Nations: Extended Edition sera proposé à 4,99€ prix de lancement. Puis il passera à 19,99€.

Les deux extensions “PC Game of the Year expansion” et “Rise of Nations: Thrones and Patriots” sont incluses avec le jeu de base. Les joueurs Windows et Steam pourront bien jouer ensemble en traversant 6000 ans d’histoire.

L’intégration du Xbox Live permettra les sauvegardes dans le cloud, les succès seront présents ainsi que les parties classées.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=evAOv4e3MY0&w=560&h=315]

Le pack “Project Scorpio” de la Xbox One X se dévoile !

C’est ce dimanche que Microsoft parlera et ouvrira officiellement les précommandes pour sa Xbox One X avec, nous dit-on depuis plusieurs jours, quelques surprises.x1x1

L’une d’entre elles pourrait être une édition spéciale de la console pour le lancement. Les images disponibles y montrent la mention “Project Scorpio” sur le devant de la console et de sa manette. De quoi réjouir certains qui auraient aimé que le mot “Scorpio” reste dans la dénomination commerciale officielle.

Reste à Microsoft de dévoiler la totalité de son plan de précommande à présent. Dimanche 20 août à 21h sur Mixer, YouTube ou Twitch.

 

 

Xbox One X, une communication maitrisée?

Xbox One X, une communication maitrisée?

xbox-one-x-1087x509

Microsoft aurait il décidé de tirer les leçons du passé afin de réussir le lancement de sa prochaine Xbox? Certains le pensent.

Dans le milieu du jeu vidéo, Microsoft a connu un certain nombre de succès (Halo, la Xbox 360, kinect…) mais aussi d’échecs (le RROD, le lancement chaotique de la Xbox One, l’annulation de Scalebound…). Alors que la Xbox One peine face à l’écrasant succès de la PS4, Microsoft emboite le pas de Sony et de sa PS4 Pro et s’apprête à lancer un nouveau modèle de Xbox plus puissant mais entièrement compatible avec l’ancienne version. Tous les regards se portent vers cette machine qu’on connaissait encore, il y a 2 mois, sous le nom de projet Scorpio, et qui fût officiellement baptisé Xbox one X lors de l’E3 2017. Va-t-elle redonner un nouveau souffle à la marque Xbox?

Pour réussir le lancement d’un nouveau produit, il est primordial de réussir sa communication, et là dessus, la firme de Redmond à su tirer un enseignement de ses erreurs passées, du moins c’est ce que pense Michael Goodman (directeur des stratégies de médias numériques chez Strategy Analytics) qui s’est exprimé sur le sujet lors d’un entretient exclusif avec le site We Write Things. Selon lui, Alors que les spécificités d’une machine sont traditionnellement sujettes à rumeurs et interprétations avant l’annonce officielle, Microsoft a préféré jouer carte sur table dès le début, ce qui est un très bon départ d’un point de vue communication.

“Le message pour le système était au point. Je pense que le prix est aussi bon que possible. Je pense qu’il est élevé, c’est un haut niveau de prix, mais cela aurait pu être pire. En dehors du prix [et de la date de sortie], nous savions tout au sujet de la box. À quelle point est elle rapide? Combien de mémoire a-t-elle? Ces questions avaient une réponse bien avant l’E3.”

xbox-scorpio-specs-prix-dateSelon lui, cette transparence sur les spécificités a été bénéfique car elle aura permis à Microsoft de concentrer sa conférence de presse pré-E3 sur les jeux, même s’il regrette le manque d’une annonce surprise, celle d’un Blockbuster qui aurait mis tout le monde d’accord.

“J’aime le fait que leur conférence de presse était beaucoup plus axée sur les jeux que sur le matériel, mais je n’ai pas trouvé ce super blockbuster. C’est la même chose à propos de la conférence de presse de Sony. Je n’ai pas été tellement impressionné par les jeux qu’ils ont tous montrés. Je n’ai pas trouvé de nouveautés excitantes . Et ce, tout au long de l’E3.”

En effet, le line up first party de fin d’année de Microsoft parait assez timide, même si, on crackdown 3peut y voir une certaine cohérence d’un point de vue stratégique, avec un Crackdown 3 dont l’orientation comics parlera au public américain, un Forza Motorsport 7 qui mettra en avant les capacités de la Xbox One X tout en essayant de séduire le public Européen, et un Super Lucky’s Tale qui essaye de convaincre les potentiels futurs clients que les plus jeunes aussi peuvent trouver leur compte sur Xbox.

Si l’on pousse jusqu’au début 2018, on s’aperçoit que Microsoft semble bien décidé à suivre cette stratégie de diversification avec la coopération de Sea of Thieves, la poésie de Ori and the Will of the Wisps ou la survie de State of Decay 2, mais si on se doute que Halo et Gears of War ne sont pas très loin non plus, il n’en reste pas moins vrai que cette absence de visibilité sur la partie software inquiète. Là dessus Phil Spencer avait expliqué ne pas vouloir réitérer les erreurs du passé en annonçant des jeux trop tôt, on vous en parlait d’ailleurs ici.

“Tirer parti des erreurs passées”, ça semble être le mot d’ordre que s’est imposé Microsoft, et c’est un pari réussis pour Michael Goodman qui pense même que le constructeur est en train de redéfinir la communication dans le secteur.

“Je pense que nous pouvons dire que Microsoft a appris des leçons tirées des erreurs passées sur la façon de lancer un nouveau matériel. C’est vraiment une bonne et solide méthode de lancement. Il aurait été agréable d’avoir des titres pour le soutenir. Mais c’est une histoire différente et qui a moins à voir avec la manière dont se déroule le lancement de la Xbox One X.

(…)

Je pense qu’ils ont atteint un autre niveau en termes d’analyse de l’information technique sur un certain laps de temps. Une manière de nourrir la bête, la bête étant la presse. Au lieu de rapporter des rumeurs, vous aviez effectivement des faits. Cela permet de parler de choses factuelles au lieu de lancer les spécifications théoriques. Avoir la console la plus puissante du marché leur a permis de le faire et ça les mets en position de force.”

La Xbox One X sortira le 7 novembre au tarif de 499 Euros, d’ici là, il sera intéressant d’observer l’évolution de la communication de Microsoft, après le hardware, les services, les améliorations sur les jeux existants ou multiplateformes, il faudra que Microsoft lève le voile sur ses jeux first party. Peut être que la Gamescom qui se déroulera du 22 au 26 aout sera l’occasion pour la firme de Redmond de briller avec un nouveau tour de force en terme de communication, c’est du moins ce que nous lui souhaitons.