En l’an 2020 (année de malheur), le Papa Noël m’a apporté un nouveau casque pour remplacer mon vieillissant, mais toujours efficace Steelseries Siberia 800 qui malheureusement n’était plus vraiment en odeur de sainteté avec ma Xbox Series X (Beaucoup de « Series dans cet article »), la faute à une connectivité limité et pas forcément « next gen frendly ». Dans cette avis, vous trouverez quelques comparaisons entre l’Arctis 9x vendu 199.99€ et mon chère Siberia 800 (forcément), mais surtout un avis sur l’utilisation de ce nouveau joujou.

Présentation de la bête.

Le Steelseries Arctis 9x est un casque (Oooooh!) compatible Xbox One, Xbox Series, PC et « mobile ». Avant d’aller plus loin, pour la compatibilité PC, il faudra passer par le dongle sans fil de la manette Xbox PC (vendu séparément) et en ce qui concerne les smartphones, ce sera via Bluetooth fonction que je n’ai pas testé, mais en gros vous pourrez recevoir vos appels pendant que vous jouez (perso, je ne réponds pas quand je joue sauf à ma Maman, parce que les Mamans, c’est important). Sinon, sur Xbox Series X (partie qui nous intéresse) tout ce passe via la fonction Xbox Wireless qui est tout simplement une connexion directe comme pour les manettes Xbox, c’est donc un gage de qualité et de facilité.

Physiquement, l’Arctis 9X utilise divers matériaux, comme l’acier pour l’arceau, du plastique mat pour les écouteurs, un bandeau en tissu de masque de ski pour le maintien sur la tête et des coussins en tissu « Airweave » (anti-transpirant, quoi) inspiré des équipements de sport. Sur l’écouteur gauche, vous trouverez une molette pour la balance entre le son du jeu et le tchat, ainsi que le micro(phone pour les vieux) rétractable pour discuter avec vos amis et donc répondre au téléphone aussi. Sur l’écouteur droit, une molette pour le volume du jeu, un bouton poussoir pour mettre votre micro en mute, un bouton pour activer le Bluetooth, un témoin de charge de la batterie et d’alimentation, un bouton marche/arrêt (pour l’allumer et l’éteindre, si si j’vous jure), une prise micro-USB pour charger votre casque et le mettre à jour, puis une prise jack pour le connecter en filaire, si le cœur vous en dit.

Confort ?

Ce qui est important quand on est joueurs, c’est que le casque tienne bien sur nos têtes et ne nous tue pas les oreilles sur de longue session de jeu. Le confort, dans un premier temps avec quelques petites comparaisons avec mon Siberia 800 qui rappelons le, était vendu 349.99€ en neuf en 2014 (ça a son importance). Au niveau du maintien, le Siberia 800 et l’Arctis 9x a deux philosophies différentes, le premier optait pour des charnières rétractables pour régler la hauteur de l’arceau afin de l’adapter à notre royale tête alors que l’Arctis 9x opte pour un bandeau (de masque de ski) élastique avec des scratchs pour régler le maintien sur votre tête de roturier, en pratique l’Arctis me semble bien plus maintenu que mon Siberia 800 qui ballote légèrement sur ma tête de royal roturier. La deuxième option qui j’imagine est bien moins onéreuse propose donc un meilleur maintien.

Comme le Siberia 800, l’Arctis 9x a des écouteurs sur pivot, ce qui facilite son rangement, mais vous permettant aussi de le mettre autour de votre cou, par contre il est bien trop serré autour du mien, contrairement au Siberia. Sur une utilisation prolongée, le casque a tendance à faire légèrement mal aux oreilles par rapport au Siberia qui ne m’a jamais posé de problèmes. Les coussins des écouteurs sont hypers agréables à porter, à voir si la matière « Airweave » est si respirante et anti-transpirante pendant l’été avec ses grosses chaleurs.

La Batterie ?

Parlons maintenant de ma petite inquiétude avant l’achat de l’Arctis9x, la batterie. Le gros avantage qu’avait le Siberia 800 est qu’il était vendu avec deux batteries de 18h d’autonomie chacune, ce qui permettait de la changer à la volée, la batterie faible allant remplacer sa sœur dans le boitier de commande déportée pour être à son tour rechargée, vous aviez donc un casque constamment sans fil. L’Arctis9x est vendu avec une batterie interne d’une autonomie de 20h, vous n’avez pas la possibilité de la changer quand elle n’a plus de jus vu qu’elle est inamovible. Ma question était donc, est-ce que je peux jouer tout en rechargeant le casque et la réponse est OUI, mais il vous faudra un câble micro-USB assez long pour le brancher à votre Xbox, car le câble micro-USB fourni fait seulement 1m50 environ. Avec l’Arctis 9x vous avez donc un casque avec une bonne autonomie (20h) qui se transforme en casque filaire USB pendant la charge.

La connectivité XBOX ?

C’est peut-être le plus gros avantage du casque, grâce à la connectivité XBOX l’Arctis 9x se comporte exactement comme une manette XBOX. Vous aurez donc droit au témoin de charge du casque sur le dashboard de la console et vous aurez une notification quand le casque sera connecté à votre profil, facile on vous dit. Là où vous pourriez avoir un souci, c’est si vous l’utilisez aussi sur votre PC, cela peut vous occasionner quelques problèmes de connexion entre votre XBOX et votre PC, l’accessoire allumant parfois votre Xbox ou voulant absolument se connecter à votre PC, je n’ai pas été victime de ça, mais c’est important de le savoir si jamais vous voulez l’utiliser dans ces conditions.

Pour finir !

Steelseries propose avec l’Arctis9x un casque d’excellente facture, léger (353g) sur votre tête, avec un son plus clair que le Siberia 800 (c’est mon impression), une batterie d’une autonomie de 20h avec la possibilité de l’utiliser pendant la charge, compatible avec tous les outils son que propose votre Xbox Series X, offre un bon maintien et utilise la connectivité XBOX afin de s’assurer une pleine compatibilité avec votre chère Xbox (One et Series) en plus de pouvoir allumer votre console avec. Son prix de 199.99€ pourrait en rebuter plus d’un, surtout si vous voulez l’utiliser avec toutes vos consoles, l’Arctis 9x étant compatible Xbox One, Xbox Series, PC et compatible Smartphone via bluetooth. En clair, l’Arctis 9x fait le taf et est facile à utiliser.

LES + :

LES – :

  • Autonomie batterie de 20H, rechargeable en l’utilisant.
  • Un bon maintient sur la tête.
  • Les coussins agréables à porter en tissu « Airweave ».
  • Le bandeau façon « masque de ski » qui ne vous écrase pas le crâne comme un arceau en dur.
  • Les différentes commandes bien positionnées après un peu de pratique.
  • Des mises à jour disponible via votre PC pour le maintenir à la pointe.
  • La connectivité XBOX.
  • Enfin un micro de qualité.
  • Son prix.
  • Ça fait quand même un peu mal aux oreilles à la longue.
  • Une batterie inamovible …
  • … Qui fait que le casque n’est pas toujours en sans fil.
  • Le contenu rachitique de la boite (casque et un câble micro-USB).
  • Pour 200€, on s’attend à une autre présentation de l’emballage, un carton, un plastique thermoformé et c’est tout.
Aiolia PG

Aiolia PG

Laisser un commentaire