Microsoft défend sa Xbox devant Wall Street.

En parallèle à la conférence Build 2017 il y a quelques semaines, Satya Nadella (PDG de Microsoft) a profité d’un discours à Wall Street pour mettre les choses à plat avec les analystes financiers.

Le patron de Microsoft a suggéré que ces analystes (qui pour certains ont pu appeler à la vente de la division Xbox par le passé) regardaient l’entreprise de manière incorrecte.

« La plupart d’entre vous considèrent les jeux comme «Microsoft a … un business Xbox ». Je pense que vous comprenez l’économie du monde des consoles. Mais c’est une chose bien plus vaste pour nous. »           Satya Nadella (PDG de Microsoft)

Traduction ? Ils n’ont rien compris mais en plus poli. Eux, qui ne semblent même pas vraiment saisir les convergences nouvelles entre Xbox, Windows 10, UWP…
Satya Nadella appuie son discours en évoquant notamment le cas du Xbox Live.

Le Xbox Live est passé d’un service d’abonnement pour pouvoir jouer ensemble à une sorte de réseau social qui touche tous les joueurs sur consoles Xbox et sur PC. Et qui peuvent même jouer ensemble sur certains titres.

En quoi le Xbox Live est-il différent?

La stratégie de Microsoft est d’étoffer les usages, les services et les possibilités. De connecter tous ces points autour des jeux. Comme le montre l’image ci-dessous : tout tourne autour du jeu.

Selon Nadella, cette approche rapporte plus de revenu par client que le simple fait de vendre « juste » du hardware comme il y a quelques années.

Dans l’ensemble l’activité jeu à pesée 6.6 milliards de dollars au cours des neuf derniers mois (en baisse de 2% par rapport à l’année dernière néanmoins) comme le confirme la responsable financière Amy Hood. Elle précise que la division est un atout « majeur » pour l’avenir de Microsoft.

Phil Spencer a pu ajouter que ce travail dans le monde du jeu contribue à maintenir les ingénieurs de l’entreprise à l’avant-garde des nouvelles technologies. On le voit bien avec la seule conception de la Xbox Scorpio.

Le Xbox Live : réseau le plus profitable

Selon le PDG du groupe, le Xbox Live est donc le réseau le plus profitable entre tous. Oui, cela sous-entend, plus que le PSN ou même Steam.

Les joueurs restent inscrits, utilisent les fonctionnalités qui leurs sont mises à disposition (comme Beam et bientôt le Game Pass). Les titres comme Gears of War 4 ou Halo 5 génèrent aussi beaucoup de trafic, avec des business model dynamiques.

Phil Spencer indique clairement sa volonté d’investir à présent sur des jeux exclusifs provenant des studios internes, afin d’accélérer l’adoption de Xbox, certains futurs « grands succès » seront à l’E3 2017.

La prochaine étape pour le Xbox Live sera de se doter d’un espace virtuel VR où les joueurs se rencontreront à travers leurs avatars et pourront lancer un jeu en co-op sur un écran virtuel.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s