Mike Ybarra en désaccord avec Jim Ryan sur la rétrocompatibilité

Tout le monde ne semble pas d’accord en ce qui concerne l’utilité de la rétrocompatibilité.

Il y a quelques jours, Jim Ryan, responsable des ventes mondiales chez Sony, expliquait au Time que la rétrocompatibilité était une fonctionnalité très demandée mais paradoxalement très peu utilisée.

Des propos que ne semble pas partager Mike Ybarra, vice président de la section gaming chez Microsoft. Ce dernier pense au contraire qu’il faut offrir aux joueurs ce qu’ils réclament, à savoir les meilleurs jeux des différentes générations de consoles.

« Je ne suis pas d’accord. Nous voulons que les joueurs jouent aux meilleurs jeux du passé, actuels et à venir. C’est ce que les joueurs ont demandé. »

https://pbs.twimg.com/media/DBpOR_nWAAAyMPG.jpg

Un commentaire qui n’a pas manqué de faire réagir des internautes qui lui ont présenté un graphique montrant que sur un panel de 930 mille joueurs connectés au xbox live, sur une période allant du 26 septembre 2016 au 12 février 2017, seulement 1,5% du temps passé sur la console l’était sur la rétrocompatibilité.

Un graphique qui n’est pas vraiment pertinent selon le cadre de chez Microsoft.

« Gratter certaines données sur les serveurs donne une vue inexacte de ce que font les gens. »

En effet, on peut objecter que ce graphique n’est qu’une estimation ne se basant que sur les joueurs connectés au live, ceux qui ne sont pas connectés n’utilisent pas You Tube, Netflix, ou les applications TV, augmentant donc mécaniquement le pourcentage d’utilisateurs de la rétrocompatibilité.

Outre les jeux Xbox 360 qui ont connus un fort boost de leurs ventes en devenant rétrocompatibles, à l’image de Call of Duty Black Ops 2 ou de Lost Odyssey, il est intéressant de noter que lors de son bilan sur l’année 2016, Microsoft a dévoilé que les joueurs Xbox One avaient passé 265 Millions d’heures à jouer à des jeux Xbox 360 sans préciser si ce chiffre prend en compte les joueurs déconnectés.


Mise à jour:

Mike Nichols (de chez Microsoft) et Phil Spencer ont également réagis à ce graphique.
Le premier déclare que 50% des joueurs One ont essayés la rétrocompatibilité et que le totale d’heures passées sur cette fonctionnalité s’élève aujourd’hui à 508 Millions, soit pas loin du double de ce qui était annoncé en début d’année.
De son côté, le Xboss affirme que dans le top quotidien des jeux les plus joués sur Xbox One, il y a toujours au moins un ou deux jeux Xbox 360. De quoi tordre le cou une bonne fois pour toutes aux idées reçues prétendant que cette fonctionnalité n’intérrèsse (presque) personne.


4 réflexions sur “Mike Ybarra en désaccord avec Jim Ryan sur la rétrocompatibilité

  1. A quelques jours avant l’E3, Mike Ybarra cherche simplement le clash et à contredire son concurrent direct, pour espérer dans le même temps qu’il va se donner une bonne image auprès des joueurs, car oui Microsoft a réellement besoin de se racheter une image auprès des joueurs à cet E3.
    Finalement, Jim Ryan donne raison au graphique avec ses 1,5 % et Mike Ybarra le contredit.
    Les remasters sur cette génération ont beaucoup plus de succès que la rétrocompatibilité, c’est dire… que Sony a tout compris en remettant aux goûts du jour des titres cultes, pour se donner les moyens de séduire une audience moderne et de nouvelles générations de joueurs.
    This is for the Players

    J'aime

    1. L’analyse qui est faite peut être largement contre dites. D’une part, Sony qui nous parle de ça c’est un peu « normal ». Ils n’ont aucun intérêt à proposer une rétrocompatibilité de leurs titres (psNOW, remaster au prix fort…) et vu comment ils ont été surpris de cette annonce par Microsoft pas sur qu’il en soit capable. Au final, ça coûte peu cher à Microsoft de proposer cette option et les charts le confirme. Dès qu’un titre fort est rétro les ventes explose. Je pense notamment à Black Ops 2, Red dead ou encore Lost Odyssey. Sony n’a pas tout compris et à fort intérêt à proposer une rétro sur sa future ps5. Vu la politique mené c’est loin d’être acquis. W&S 🙂

      J'aime

    2. je ne sais pas si tu as vu la mise à jour, mais phil spencer et Mike Nichols ont apportés des précisions. Au finale, même si les jeux One sont largement plus utilisés sur la dernière console de Microsoft, l’utilisation de la rétrocompatibilité concerne des millions de joueurs pour des centaines de millions d’heures de jeu, et au finale c’est loin d’être négligeable.

      Aimé par 1 personne

  2. « this is for the players »
    pseudo complètement neutre bien évidemment (surtout vu le post qui en découle,bref)
    la retro est carrément un vrai plus et il faut être un abruti fini (ou fanboy décérébré) pour affirmer le contraire.
    et c’est aussi un argument de vente contrairement a ce qu’en pensent certains.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s