Le total cross-play existera t-il un jour?

minecraft

Les joueurs pourront-ils un jour, tous jouer ensemble, affranchis des frontières numériques qu’imposent leurs plateformes? L’industrie vidéo ludique semble prendre la bonne direction, mais il reste un ultime obstacle.


Qui ne s’est jamais retrouvé dans cette situation où on cherche quel jeu faire avec des amis et on se rend compte qu’on a certains titres en commun…mais pas sur les même machines?

Le jeu cross-plateforme, appelé le « cross-play » par commodité, est quelque chose de souhaité depuis la démocratisation du jeu en ligne sur consoles. Quelques timides tentatives semble avoir été faites très tôt, mais ça restait marginale.

Au début de la précédente génération de consoles, Microsoft a bien tenté l’aventure du cross-play Xbox 360 / PC, mais voulant imposer l’abonnement payant aux joueurs PC via son label « Games for Windows Live », cette initiative s’est soldée par un échec retentissant et seule une poignée de titres comme Lost planet Colonies edition, Universe at War: Earth Assault ou Shadowrun ont permis aux joueurs Xbox 360 et PC de s’affronter.

Plus tard c’est Sony qui s’ouvrit au cross-play avec le PC, et le fait que Microsoft, échaudé par sa tentative infructueuse, refuse pendant des années cette fonctionnalité coûtera à ses joueurs la parution de certains jeux comme Final Fantasy 14, ou plus récemment Street Fighter 5. Pour ce dernier, Capcom avait expliqué avoir cherché à signer un accord d’exclusivité avec Sony, entre autre parce qu’ils ne voulaient pas segmenter le marché et souhaitaient permettre aux joueurs de jouer ensemble pour pouvoir faire un vrai classement mondiale.

Devant ce coup dur, Microsoft revoie sa position, et en mars 2016, Chris Charla annonce, via le site Xbox Wire, qu’ils permettraient le « cross-network play », comprenez par là que la firme de Redmond n’autorise pas seulement le cross play entre sa console et le PC, mais aussi avec les autres consoles.

Une décision inattendue et saluée aussi bien par les joueurs que par les développeurs qui y voient l’occasion de pérenniser leurs jeux en ligne. En effet, moins il y a de joueurs sur le serveur d’un jeu, plus les chances de voir ceux qui restent, déserter le jeu s’agrandit.
En réunissant tous les joueurs quelque soit leur plateforme, les jeux en ligne verront leur population plus stable sur la durée. Une perspective réjouissante pour les utilisateurs qui trouveront des camarades de jeu pendant longtemps mais aussi pour les éditeurs qui assurent une activité économique sur le long terme pour leurs jeux.

De son côté, Sony explique ne pas être contre cette idée, mais qu’ils doivent avant tout étudier les contraintes techniques, juridiques et commerciales. Une déclaration qui parait tout à fait logique mais qui laisse les joueurs dans l’expectative.

Certains éditeurs et studios n’ont alors, pas hésité se faire entendre sur la question, parmi eux, Psyonix. Le studio à qui l’on doit Rocket League déclare quelques mois plus tard, être techniquement prêt pour le cross-play et qu’ils n’attendent plus que le feu vert de Sony.

Nous voilà à l’E3 2017. Microsoft créé la surprise en annonçant que Minecraft proposera du cross play entre joueurs PC, Xbox One, et Switch (ainsi que smartphones). Alors que personne n’attendait Nintendo sur ce terrain là, la firme du plombier moustachu semble s’ouvrir au grand plan de rassemblement des joueurs initié par Microsoft. En revanche la PS4 n’est pas concernée par cette initiative. L’incident aurait pu passer inaperçu, mais un autre jeu met le feu aux poudres, Rocket League. Psyonix profite de l’annonce de la version Switch pour révéler au monde que leur jeu proposera lui aussi le cross play entre les machines de Nintendo, Microsoft et le PC.

Minecraft étant la propriété de Microsoft, on pourrait penser que le constructeur Américain ait voulu faire un pied de nez à son principale concurrent, mais quand Eurogamer pose la question à Phil Spencer sur les raisons de l’isolement de la Playstation 4, ce dernier répond que c’est à Sony qu’il faut poser la question. Même son de cloche du côté de Psyonix qui regrette une « décision politique » de Sony, mais le studio indépendant croit toujours qu’il s’agit là du future de l’industrie.

C’est donc vers le constructeur de la Playstation, représenté par Jim Ryan, qu’eurogamer s’est tourné pour tenter d’avoir une explication. Le président de Sony Computer Entertainment Europe commence d’abord par éluder la question.

Ce n’est certainement pas une position philosophique profonde que nous avons contre cela. Nous l’avons fait par le passé. Nous sommes toujours ouverts au dialogue avec n’importe quel développeur ou éditeur qui veut en parler. Malheureusement, c’est une discussion commerciale entre nous et d’autres parties prenantes, et je ne vais pas entrer dans le détail de cela sur cette instance particulière. Et je vous vois bien rouler des yeux.


Le journaliste évoque donc la grogne des joueurs Playstation qui veulent de cette fonctionnalité, c’est alors que Jim Ryan dévoile une explication aussi inattendue que peu convaincante, puisque pour lui, cette fonctionnalité pourrait s’avérer risquée pour les plus jeunes.

 

Nous devons être conscients de notre responsabilité envers notre base installée. Minecraft – a une démographie de joueurs qui, vous le savez aussi bien que moi, concerne tous les âges mais aussi les très jeunes. Nous avons un contrat avec les personnes qui sont en ligne avec nous, nous nous occupons d’elles et elles sont dans l’univers PlayStation bien organisé. En exposant ceux qui, dans de nombreux cas, sont des enfants à des influences extérieures, nous n’avons aucune capacité de gérer ça ou de nous occuper d’eux, c’est quelque chose à quoi nous devons réfléchir très attentivement.

 

Un argument qui semble laisser dubitatif le journaliste d’Eurogamer, lequel rappel que Nintendo, l’entreprise vidéo-ludique la plus concernée par la protection de l’enfance, ne semble pas dérangée par le totale cross play.

Une note d’espoir survient tout de même en fin d’interview. En effet, à la question de savoir si les dés étaient définitivement jetés, Jim Ryan répond que rien n’est jamais définitif.

 

Je ne crois pas que quoi que ce soit, puisse être une affaire conclut pour toujours. Quiconque fait preuve d’un tel dogmatisme est généralement un imbécile. Cela dit, à ma connaissance, il n’y a pas de conversation en cours pour le moment.


On a déjà vu sony revenir sur une décision ferme, comme lorsqu’ils ont finalement acceptés que Ark Survival Evolved sorte sur PS4 alors qu’ils étaient hostile au principe d’Early Access. Il n’est donc pas impossible que si d’autres jeux, à l’avenir,  proposent aux joueurs Xbox One et Switch de jouer ensemble, Sony finisse par accepter de se joindre à la fête.


Il ne reste plus qu’à espérer que ça se produise pour que naisse enfin le total cross play de sorte que les joueurs du monde entier fassent enfin tomber le mur virtuel qui les sépare.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s