Ford adopte les HoloLens de Microsoft.

microsoft-hololens-at-ford

L’industrie automobile semble de plus en plus séduite par le casque holographique de Microsoft.

En 2015, Volvo s’enorgueillissait d’être le seule constructeur automobile à s’associer avec Microsoft pour utiliser ce qu’ils définissaient eux-même comme étant « le tout premier ordinateur holographique entièrement autonome ». Une situation qui a évoluée depuis puisqu’en début d’année, c’est Volkwagen qui déclarait avoir adopté la technologie Hololens et vantait les bienfaits de cet outil à destination de leurs ingénieurs.

Un nouveau constructeur automobile vient tout juste de faire son coming out : Ford. HoloLensLoop.gifConscient de l’importance du design dans une industrie auto en constante évolution, l’entreprise déclare avoir terminé avec succès un projet pilote d’un an impliquant l’utilisation du casque holographique de Microsoft.

Une expérience visiblement concluante au regard des éloges du créateur de la Mustang. On apprend ainsi que l’utilisation du casque de réalité mixte est tout à fait adaptable aux procédures traditionnelles qui nécessitent un modèle en argile, et qu’il permet de gagner énormément de temps et d’argent. Les ingénieurs peuvent expérimenter plusieurs designs en quelques heures ce qui, d’ordinaire, prendrait plusieurs jours, voir plusieurs semaines.

Michael Smith, directeur du design chez Ford, déclare à ce sujet:

Avec HoloLens, nous pouvons instantanément passer d’une représentation virtuelle à l’autre pour décider de la direction à prendre. (…) En tant que designer, on veut montrer, pas seulement expliquer les choses. C’est beaucoup plus convaincant.

Mais ce n’est pas tout, les casques peuvent se synchroniser entre eux pour montrer la même chose à plusieurs utilisateurs, ce qui permet à des ingénieurs éparpillés dans le monde de travailler sur un même projet de manière plus coordonnée et efficace, même s’ils vivent au rythme de fuseaux horaires différents, en créant, par exemple, des « post-it » virtuels.

Ford étudie comment étendre l’utilisation d’Hololens à d’autres processus de développement, d’autant plus qu’un autre aspect auquel on n’aurait pas pensé au premier abord est à prendre en considération : l’espionnage industriel. En effet quel meilleur moyen de protéger ses idées qu’en dématérialisant certains éléments d’un projet?

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s