Microsoft Research : une manette Xbox “joycon-like” pour téléphones et tablettes ?

Il y a quelques semaines, la division Xbox a levé le voile très officiellement sur son futur service de streaming de jeux nommé pour l’heure : Project xCloud.

Ce futur service qui entrera en bêta public début 2019, promet de donner accès à la totalité du catalogue Xbox en streaming sur n’importe quel type de produit (téléphone, tablette…) avec la meilleure qualité d’image possible.

xbox-controller-smartphone-xcloud.jpg

Microsoft donnera la possibilité de jouer avec une manette, ou même directement avec le tactile de votre appareil. Mais ce n’est probablement pas tout…

Microsoft Research aurait mis au point un prototype de manette à destination des téléphones et des tablettes. Une sorte de joy-con universel.

Les équipes de Microsoft ont même eu pour inspiration principale la PSP et la Nintendo DS. Entre-temps, le succès de la Nintendo Switch et de ses joy-con est également venu confirmer la viabilité d’une telle manette.

On y retrouve différentes tailles de poignets et même un chargeur USB.

xbox-mobile-controllers.jpg

Ce travail remonterait à 2014. Le projet est revenu à la vie “assez récemment” et au vu des ambitions du constructeur sur le créneau du streaming, il semble tout à fait pertinent de proposer ce genre de solutions, même si rien ne nous garantit une commercialisation.

 

La série Halo bientôt en tournage !

Vous connaissez Halo ? Vous connaissez Spielberg ? Vous vous rappelez du reveal de la Xbox One en mai 2013 ? Si la réponse à toutes ces questions est oui, alors vous savez qu’une série Halo est sur les rails depuis très, très looooongtemps ! Si la réponse est non, maintenant, vous êtes au courant (et donc sortie de votre luxueuse grotte).

Depuis 2013, les informations sont distillées au compte goutte sur la série Halo, mais les choses s’accélèrent puisque nous savons qu’elle entrera enfin en tournage au cours du mois de juin 2019 à Budapest. Ce qui veut dire que l’on n’est pas encore prêt de la voir sur nos écrans pour le moment. Depuis le temps, on est pas à 2-3 ans près.

Pour rappel, la série Halo sera produite par Steven Spielberg (Un illustre inconnu) via Amblin Entertainment, le producteur exécutif sera Kyle Killen (Lone Star), que Rupert Wyatt (La Planète des singes : Les Origines) réalisera certains épisodes et qu’elle sera diffusé exclusivement sur Showtime au US (à voir chez nous) avec 10 épisodes au programme. De quoi faire les choses bien tout en gardant à l’esprit que 343 Industries veillera aux grains, pour s’assurer, on l’espère de la fidélité de la série live.

7780369567_halo-5

Turtle Rock Studio (Evolve, Left 4 Dead) sur le point de rejoindre Microsoft Studios ?

turtle_rock_logo

Ces dernières heures, une rumeur selon laquelle Microsoft serait en pourparlers avec Turtle Rock Studios, auteurs de Evolve ou encore du cultissime Left for Dead, en vue d’une acquisition.

La rumeur provient de l’insider Klobrille, qui avait déjà anticipé l’acquisition de Playgrounds Games. Il confirme que la firme de redmond était bien en pourparlers avec Turtle Rock Studio sans pour autant savoir si les négociations ont abouti ou non :

fds

 

Je peux dire que MS sont (ou étaient!) en pourparlers avec Turtle Rock Studios. C’est loin d’être du même niveau que pour Obsidian. Donc, ne prenez pas ça comme un “Klobrille confirme” ou une déclaration. Simplement une confirmation sur les pourparlers existants. Grands créateurs multijoueurs pour le Game Pass.

Il est bon de noter que Jez Corden rédacteur chez Windows Central (Site Semi-officiel Microsoft) a également évoqué sur un article et sur un podcast l’éventualité d’un rachat de Turtle Rock Studio par Microsoft.

Nous avons également enquêté dans notre coin et il semble que le studio américain recherche actuellement des personnes qualifiées ayant déjà travaillé sur les technologies Microsoft, simple coïncidence ?

Rappelons pour finir que Matt Booty, (Numéro 2 chez Xbox) avait déclaré vouloir acquérir des studios capables de fournir des jeux tous les 2-3 ans avec des effectifs compris entre 50 et 100 personnes. Turtle Rock Studio entre donc parfaitement dans les critères recherchés par Microsoft.

L’acquisition de Turtle Rock apporterait une valeur ajoutée certaine au Xbox Game Pass et au catalogue First Party’s de Microsoft. Malgré tout, on recommandera les bonnes vieilles pincettes, car tout ça n’en est qu’au stade de rumeur, en espérant une officialisation ou non au XO 18, le 10 Novembre prochain au Mexique.

Auteur: Noble Swan

 

 

Possible contrat avec la Défense américaine : Microsoft ne se trahirait-il pas ?

Voici un sujet que nous n’avons pas l’habitude de traiter habituellement, mais ils nous semblent intéressant à bien des égards. Pour tout vous dire, en ce moment, je suis en pleine lecture de « Hit Refresh : The Quest to Rediscover Microsoft’s Soul and Imagine a Better Future for Everyone » de Satya Nadella (CEO de Microsoft). Oui, le sous-titre est long. Mais il représente un élément intéressant à mettre en parallèle avec la volonté de Microsoft de décrocher un contrat bien spécifique…

DNFv_s6VAAAkb7n


« La quête pour redécouvrir l’âme de Microsoft et imaginer un futur meilleur pour tout le monde »


 

La tech vit une période de prise de conscience inédite. L’émergence des Intelligences Artificielles a réveillé les premiers concernés : les salariés des grands groupes technologiques, qui s’inquiètent de possibles dérives des IA qu’ils mettent au point et de l’utilisation qui en sera faite…

L’éthique prend une place toute particulière depuis quelques années dans le milieu technologique et probablement, à plus forte raison chez Microsoft, qui en fait un des piliers fondateurs du groupe.

Mais alors que se passe-t-il ?

Concrètement, une gronde des salariés de Microsoft se fait entendre et s’articule autour d’un gros contrat nommé JEDI (Joint Enterprise Defense Infrastructure) que l’entreprise de Redmond pourrait conclure avec le département américain de la Défense.

En concurrence avec Amazon, et pour un montant de « 10 milliards de dollars », il s’agira de fournir au gouvernement américain les ressources nécessaires pour migrer des données vers le Cloud.

United_States_Department_of_Defense_Seal.svg

Mais le projet ne s’arrêterait pas là, de l’aveu même du ministère de la Défense, l’objectif est aussi « d’augmenter la létalité de leur département ».

Quelques semaines auparavant, Google était aussi en course pour décrocher ce contrat qui doit courir sur les 10 prochaines années. Les salariés de la société de Mountain View avaient alors vivement protesté. Faisant ainsi plier l’exécutif de Google, qui finira par dire : « Nous ne soumettons pas de proposition pour l’accord JEDI parce que nous ne pouvions pas être assurés qu’il serait conforme à nos principes dans l’intelligence artificielle ».


Imagine a Better Future for Everyone. 


 

Comme je le soulignais en introduction, je suis en pleine lecture du livre de Satya Nadella. Même si je ne suis pas arrivé encore au bout du manifeste, quelques éléments rentrent en collision direct avec la présence de Microsoft sur cet appel d’offre du département américain de la Défense.

L’actuel patron de Microsoft évoque dans « Hit Refresh » sa vision, au sens large. Sa vision de la vie, ses valeurs personnelles et les impacts qui en résultent au sein de l’entreprise qu’il gère depuis 2014.

Il est énormément question d’empathie envers l’autre mais aussi de valeurs, de culture d’entreprise. Cette dernière surplombe même la stratégie du groupe. Elle est le ciment de la réussite aux yeux de Satya Nadella.

Satya_Nadella_with_his_son_Zain-web-1-630x420
Satya Nadella et son fils Zain.

Il cite une phrase de Peter Drucker (professeur, consultant en management d’entreprise, auteur et théoricien américain), que personnellement je trouve très pertinente et qui dit que la « culture mange la stratégie au petit déjeuner ». Cette culture fait poser à Satya Nadella des questions auxquelles il souhaite répondre, afin de ne surtout pas les éviter au nom du challenge de notre temps qui s’annonce et de cette empathie qui le caractérise.

Dans ce livre, Nadella vient à se poser des questions comme : comment aider les personnes qui perdront leur travail parce qu’une IA ou un robot les aura remplacées ? Quelle confiance pourra avoir un utilisateur lorsque ces données personnelles seront traitées par une IA ? Qu’est-ce que cette dernière sera habilitée à faire avec ces données ?

En somme, toutes les questions éthiques et morales qu’il convient de se poser et de solutionner avant de se lancer, sans réserve, dans ce futur plein de promesses, pour dissiper les craintes et les écueils.

intelligence-artificielle.jpg

Ainsi, il est surprenant de voir que les dirigeants de Microsoft puissent encore envisager de signer avec la Défense américaine tant ce contrat semble être à l’exact opposé de ce qu’est Microsoft aujourd’hui. Ce contrat stratégique va t-il réussir à manger la culture d’entreprise pour le diner ?

correction : Darkfoxx.

[Test] Shadow Of The Tomb Raider

Shadow of the Tomb Raider (4)Voilà maintenant cinq ans que Lara Croft a eu droit à son premier reboot de la licence, histoire de permettre à Crystal Dynamics de repartir sur de nouvelles bases en donnant un second souffle à Tomb Raider. Avec ce reboot nous avions droit à une Lara plus jeune, à la plastique plus réaliste et dont l’histoire devait aborder le début de ses aventures, afin de nous faire comprendre pourquoi Lara est devenu Lara Croft, archéologue de renom. Passé dans les mains d’Eidos Montréal pour ce troisième opus, Shadow Of The Tomb Raider va-t-il renouer avec les aventures qui ont fait la notoriété de Tomb Raider ?


Lara s’est-elle retrouvée ?


Shadow of the Tomb Raider (7)Avec le premier reboot, Lara s’était complètement perdue. Mis à part le titre, Tomb Raider était avant tout devenu un jeu d’action, les énigmes étant relayées au second, voir au troisième, peut-être plus au quatrième plan, bref elles étaient devenues transparentes, se contentant de toutes petites zones. Lara était une frêle jeune fille gémissante qui allait devoir apprendre à se défendre, bien loin de notre chère Lara Croft adepte des tombeaux et des énigmes. Dans Rise Of The Tomb Raider, Lara était devenue une véritable guerrière, accumulant les morts sur sa route, mais nous avions droit à de vrai tombeaux, bien qu’encore un peu relayés au second plan, ils avaient le mérite de proposer autre chose qu’une simple petite pièce. Pour Shadow Of The Tomb Raider, le retour aux sources se fait encore plus ressentir, c’est à dire plus de découverte, plus d’énigmes et plus de tombeaux. Les gunfight étant revenus à la place que leur avait toujours plus ou moins faite la licence par le passé. On peut donc dire que Tomb Raider retrouve enfin ses lettres de noblesse sur ce point.

Shadow of the Tomb Raider (8)


La corde, toujours de la corde !


Shadow of the Tomb Raider (5)Avec un titre pareil, vous vous doutez bien que l’on va parler du gameplay. Parce que c’est l’un des points qui propose le moins de nouveauté. C’est simple, si vous avez fait ROTTR, vous ne serez pas du tout dépaysé, le craft des armes, l’arc, bref tout est pareil. Ils ont bien revu un poil les armes du jeu en leur intégrant à chacune, un tir alternatif , mais ça reste plus ou moins la même chose, certaines munitions ont juste été affectées à d’autres armes. Concernant le gameplay des énigmes, la corde, la corde, la corde et encore la corde, ce n’est pas dur, Lara s’en sert pour tout, sauf pour se la mettre au cou … enfin si, mais pas au sien puisque c’est l’une des rares nouveautés de gameplay que propose SOTTR, vous pourrez attacher vos ennemies aux arbres tel un Predator. L’autre nouveauté de gameplay consiste en des semelles de varappe qui vous permettent de grimper sur des parois poreuses bien plus inclinées. Mis à part ça, le tout reste très efficace et très précis, les seules fois où vous serez pris à défaut seront dues à votre inattention.

Shadow of the Tomb Raider (6)


C’est beau, mes aïeuX !


Shadow of the Tomb Raider (3)

Ayant fait le jeu sur Xbox One X, parlons un peu de la plastique de ce Shadow Of The Tomb Raider. Techniquement, le jeu envoie du pâté, c’est magnifique, les eaux turquoises, les reflets de Lara et des environnements sur sa surface, les effets de lumière, les effets de fumée etc., rien n’est laissé au hasard. Si vous aimez les panoramas et utiliser le mode photo, vous allez être servis par ces environnements tous aussi beaux les uns que les autres, vous allez en prendre plein la vue. D’ailleurs toutes les images du test sont tirées de mes sessions de jeu (1080p). De la trilogie, c’est le plus abouti techniquement et heureusement, Eidos Montréal démontre qu’il faut compter sur eux.

Shadow of the Tomb Raider (2)


L’attaque des Collectibles ! 


mission-of-san-juan-collectibles-shadow-of-the-tomb-raider-pc-games

Je ne pouvais pas vous donner mon avis sur Shadow Of The Tomb Raider, sans vous parler des COLLECTIBLES !!! Après The Order et ses collectibles inutiles, Assassin’s Creed 2 et ses 300.000 collectibles (j’exagère à peine), voici L’ombre des Tombes Raident (Traduction de qualité). Tu veux augmenter la durée de vie de ton jeu de façon purement artificielle, fous des collectibles ! Crée un poste au sein d’un studio et appelle le Collectibles Designer … Collectibles … Collectibles … On veut bien comprendre que Lara est Archéologue, mais faut pas déconner … Qu’est-ce que l’on en a à foutre de tes 50 poupées de pailles qui se ressemblent TOUTES !!! Pardon faut que je me calme OUSSAAAAAAaaaaaa ! (Référence cinématographique). Bref, plus vous avancerez dans SOTTR plus vous en aurez et quand vous penserez avoir fini, vous trouverez une nouvelle carte qui va vous en rajouter. C’est une véritable inondation, à tel point que l’on se demande si les développeurs n’ont pas confondu les icônes blanches des collectibles pour la fonction pot de peinture de Paint.net pour colorier en blanc les cartes du jeu.


Conclusion :


Shadow Of The Tomb Raider, reprend la recette de Rise Of The Tomb Raider pour la magnifier un peu plus. Le jeu est largement plus beau que son aîné SOTTR, mais il ne révolutionnera pas la trilogie par son gameplay. Au mieux, il s’approchera des anciens Tomb Raider en laissant une plus grande place aux tombeaux et aux énigmes, ce qui n’est clairement pas une mauvaise chose. Il reste dommage que tous ces tombeaux et énigmes doivent être résolus essentiellement grâce à la corde, on aurait peut-être aimé retrouver d’autres mécanismes de gameplay pour les résoudre.

Pour autant, Shadow Of The Tomb Raider restera tout de même le meilleur de la trilogie grâce à son aventure qui laisse bien plus de place à l’exploration et à l’émerveillement de la découverte des cités perdues, comme dans les vieux Tomb Raider. Un bon jeu avec une bonne durée de vie qui clôture cette nouvelle trilogie commencée il y a 4-5 ans. On regrettera juste le manque de nouveauté.


Shadow of the Tomb Raider

 

 

Quantic Dreams (Detroit : Become Human) bientôt sur PC/Xbox One ?

detroit-become-human-review.jpg

Vous avez appréciez le dernier jeu de David Cage, Detroit : Become Human sur la console de Sony ?

Vous serez peut-être content d’apprendre que la possibilité que le studio français passe à nouveau sur des projets multiplateformes semble se dessiner…

 


Pourquoi est-ce crédible ?


 

Deux éléments sont à prendre en compte pour esquisser l’avenir éditorial du développeur :

 

  • Une offre d’emploi indique que Quantic Dreams est à la recherche d’un programmeur possédant une expérience forte avec Microsoft Direct3D 11 ou 12, cela peut désigner assez clairement les plateformes Microsoft à savoir Windows et/ou la Xbox One.
  • Selon Playstation LifeStyle, Detroit : Become Human marque la fin du contrat liant le studio à Sony. Ce contrat incluait 3 titres originaux : Heavy Rain, Beyond : Two Souls et Detroit : Become Human.

 

Ainsi, le scénario du multiplateforme se profile peu à peu pour le développeur français, même si le conditionnel reste à privilégier à l’heure actuelle.

Rappelons, tout de même, que Quantic Dreams doit encore s’extirper de ses démêlés judiciaires sur fond d’accusations d’harcèlement, d’humiliation et d’homophobie qu’auraient subit certains salariés du groupe.

Microsoft fait don de 60.000 brevets!

Si je vous dis que Microsoft est l’un des plus gros contributeurs au monde du logiciel libre, vous y croyez ?

mslovelinux

C’est pourtant bien le cas. Depuis quelques années maintenant, le visage de Microsoft concernant la propriété intellectuelle et son rapport à l’open-source s’est totalement transformé…


Microsoft <3 Linux : une histoire d’amour qui a démarré il y 6 ans


 

C’est en effet en 2012 que Microsoft est apparu pour la première fois dans le classement des entreprises qui contribuent le plus au noyau Linux. Cette année-là, c’est à la 17ème place que le géant américain s’était positionné.

Véritable révolution dans le monde informatique, un tel scénario aurait été impensable quelques années auparavant, où un Steve Ballmer (alors CEO du groupe) qualifiait publiquement Linux de « cancer » en 2001.

Année après année, le groupe maintenant géré par Satya Nadella, confirmait son attachement à Linux et plus généralement à l’open-source. En 2018, Microsoft est devenu le 1er contributeur au noyau de Linux. Et ce n’est pas fini…

 


Un don de 60.000 brevets


 

Microsoft vient d’intégrer l’Open Invention Network (OIN). Un consortium fort de 2650 entités (grandes entreprises, développeurs individuels…) qui a pour mission de préserver la “capacité d’innovation” des solutions Linux.

Tous se partagent les brevets des uns et des autres. Sans aucun frais ou redevance. On y retrouve des noms comme Google, Toyota, Sony ou encore IBM.

Microsoft arrive par la grande porte, avec 60.000 brevets mis à disposition.

« Nous savons que la décision de Microsoft de rejoindre OIN peut surprendre certains ; ce n’est un secret pour personne qu’il y a eu des frictions dans le passé entre Microsoft et la communauté open source sur la question des brevets.

Nous espérons que cette annonce sera considérée comme la prochaine étape logique pour une entreprise à l’écoute de ses clients, de ses développeurs, et fermement engagée envers Linux et les autres programmes open source.

L’adhésion à OIN reflète la pratique de Microsoft en matière de brevets, qui évolue au même rythme que l’opinion de l’entreprise sur Linux et plus généralement sur l’open source ».

 

Erich Andersen (Principal conseiller juridique sur la propriété intellectuelle de Microsoft)

Nous sommes bien dans un monde où la fondation Linux salue publiquement le rachat de GitHub par Microsoft et où ce dernier déclare : « Nous pensons que Microsoft sera plus que jamais en mesure d’agir pour aider à protéger Linux ».

#LoveisLove
Correction : darkfoxx

Microsoft sur le point d’acquérir Obsidian Entertainement ?

maxresdefault

Mise à jour 13/10/18 : Selon l’insider Klobrille, à l’origine de l’information du rachat d’Obsidian par Microsoft, un des documents d’acquisition inclurait une clause permettant au studio américain de faire gonfler ses effectifs à plus de 200 personnes. En 2017, Obsidian Entertainment était composé de 170 âmes.

Si l’offre d’acquisition est accepté, l’insider pense que le studio possédera deux équipes distinctes à l’image d’un Playground Games.

Il insiste cependant, même si l’accord entre Microsoft et Obsidian est sur le point d’aboutir, tout est encore possible notamment le scénario d’un échec des négociations.

L’histoire nous là déjà prouvé : l’acquisition de Squaresoft par Microsoft au début des années 2000 qui a échoué la veille de la signature finale.

Mise à jour 09/10/18 : Selon Kotaku, le rachat d’Obsidian est en cours de finalisation !

 

Après une conférence E32018 où Microsoft avait galvaniser le public en annonçant pas moins de 5 acquisitions (ou création) de studios First Party, il semblerait que le géant américain n’en est pas fini.

L’équipe de Phil Spencer est toujours en quête d’acquisitions de studios pour étendre son catalogue d’exclusivités et rendre le Xbox Game Pass plus attractif que jamais.

 

La nouvelle cible de Microsoft aurait un nom et s’appellerait :

Obsidian Entertainement

 

thV7G9CACRFallout New Vegas, South Park: Le bâton de la vérité, Pillars of eternity ou encore Star Wars KOTOR II constituent le pédigré du studio américain.

A en croire Klobrille, (un insider chez Resetera à qui l’ont doit déjà des rumeurs qui se sont vérifiés exactes comme l’acquisition de Playground Games ou encore les leaks de l’E3 2016) le rachat d’Osidian Entertainement est en passe de se réaliser.

 

Il semble être catégorique :

“Augmentation de la probabilité qu’Obsidian Entertainment rejoigne Microsoft Studios de 50/50 à 70/30. J’ai entendu dire que d’autres personnes (de la presse) s’en occupent maintenant aussi”.

Une annonce en grande pompe au X018 le 10 novembre prochain ?

Avec la fiabilité des précédentes infos de Klobrille et les récentes déclarations de Matt Booty (Numéro 2 chez Xbox) qui se disait “être en quête de studios”, il y a fort à parier que Obsidian rejoigne un jour la “Microsoft Studios Family”.

Phil Spencer au japon pour “parler” avec des créateurs japonais.

1528826747-6600-photo

« Je m’engage à apporter d’avantage de jeux issus du japon, car nos fans nous le demandent. Il y a du mieux, mais il reste encore du travail à faire ».

Phil Spencer

Depuis 2017, Phil Spencer (directeur de Xbox) multiplie les voyages au pays du soleil levant pour solidifier les rapports entre Microsoft et les développeurs japonais.

Il y a eu du mieux coté jeux japonais sur la machine de Microsoft, puisque des jeux comme: Code Vein, Nier: Automata, Valkyria Chronicle, Jump Force, la compilation des Final Fantasy ou encore Shenmue HD, Monster Hunter: World ou encore Shining Resonance arrivent sur Xbox One.

C’est via son compte Twitter que le Xboss annonce  avoir fait un nouveau voyage au japon pour parler avec les éditeurs/développeurs locaux :

« Je passe cette semaine au Japon rendre visite à des studios et des éditeurs. Ce sera une très bonne chose que de parler avec eux de jeux en développement et d’obtenir leurs avis sur ce qui peut être fait pour continuer d’améliorer les rapports avec les créateurs japonais ».

On peut d’ores et déjà penser que si Phil Spencer se déplace en personne, c’est qu’il ne rentrera probablement pas les mains vide de son voyage d’affaire.

3443373-2589331850-Dn98G

Il faudra s’attendre dans les semaines et mois à venir à de nouvelles annonces de jeux japonais sur Xbox One. Espérons que la conférence X018 qui se tiendra le 10 novembre prochain puisse mettre en lumière les fruits de cette visite.

 

Project Xcloud : le streaming de jeu s’annonce officiellement chez Microsoft.

Evoqué sans détour lors de la conférence E3 2018 de Microsoft en juin dernier, le service de streaming de jeux de Microsoft prend officiellement forme.

Project Xcloud (c’est ainsi qu’il est nommé, pour l’instant), vous donnera accès littéralement à une Xbox One S, de n’importe où. Les ambitions des ingénieurs de Microsoft sont grandes pour ce nouveau mode de distribution et rien ne sera laissé au hasard.

OMB-Azure-regions-1024x571

Les développeurs de jeux n’auront pas de travail supplémentaire pour proposer leurs titres à travers ce format, et Microsoft veillera à ce que le principal problème actuel de ce genre de service (cf. la latence) ne soit pas perceptible.

 


Comment lutter contre une latence trop importante ? 


 

Vous souvenez-vous du Projet Dolorean ? Même si cette technologie n’a pas été nommée expressément aujourd’hui pour l’annonce du service, il y a fort à parier que ce travail effectué par Microsoft fasse partie intégrante du projet Xcloud.

En gestation depuis de nombreuses années, Dolorean consiste à anticiper l’action qui se produit dans un jeu. En 2014, Microsoft effectuait des tests sur des jeux comme Doom 3 ou Fable III où la latence profitait d’une nette amélioration. Cette méthode peu théoriquement pallier à 250ms de latence. Une démo avait été faite lors de la conférence Build 2014 du géant américain.

 


Si vous souhaitez un peu plus de détails sur cette technologie je vous invite à lire ce pdf (en anglais) provenant de Microsoft lui-même : DeLorean: Using Speculation to Enable Low-Latency Continuous Interaction for Mobile Cloud Gaming

 

Evidemment, Microsoft s’appuiera sur son infrastructure Azure (une des plus solides du monde avec celle d’Amazon) en y intégrant du “hardware custom” de leur propre création.

Ainsi, une “blade” contiendra l’équivalent de 4 Xbox One S :

Si la technologie est déjà testée en interne, elle le sera plus largement en 2019 lors d’une bêta publique.

L’objectif affiché de Microsoft est de proposer l’expérience la plus fidèle [similaire à votre Xbox One actuelle] avec le moins de ressources possibles, en tenant compte du caractère unique de chaque appareil et du réseau utilisé.


En résumé :

  • Bêta publique en 2019.
  • La totalité du catalogue Xbox devrait être disponible de cette façon.
  • Jouable à la manette, mais aussi au tactile selon l’appareil utilisé.
  • Project Xcloud fonctionne aussi avec de la 4G.
  • Les expériences de tests tournent avec une connexion de 10 mb/s (a titre d’exemple, le service de Google requiert lui un minimum de 25mb/s).

 

On se quitte avec les mots de l’équipe Xbox, qui vous expliquera bien mieux que nous, la philosophie du Project Xcloud :