Gears 5 : 1ere Heure de Gameplay

Salut les amis !

Gears est de retour, c’est le moment pour The Coalition de nous montrer ce qu’ils ont prévu pour la licence. Au regard des trailers distillés au compte goutte sur la partie solo, on sent bien que Gears se tourne vers une recette plus narrative sans oublier pour autant ce qu’est un Gears, un TPS d’action.

Lire la suite

Salut les amis !

Sea Of Solitude est développé par Jo-Mei Games un studio Allemand et édité par EA, le jeu se base sur les concepts de Cornelia Geppert. À l’instar d’un Hellblade qui s’intéressait à la folie, Sea Of Solitude s’intéresse à la santé mentale et émotionnelle qui résulte de la solitude et du harcèlement.

Lire la suite

Void Bastards : une heure de gameplay

Salut les amis !

VOID BASTARDS est un Rogue Like en mode FPS, comme tout rogue like, mourir est une habitude alors ne vous attachez pas trop à votre personnage, il fait partie d’un plan consommation de détenus déshydratés. Chaque personnage aura ses capacités propres, il faudra aussi bien réfléchir à votre consommation personnelle pour traverser la galaxie qui se présente comme un plateau de jeu où chaque déplacement vous coûteras de la nourriture et de l’essence (le saut), alors réfléchissez bien.

Lire la suite

RAGE 2 : Première heure de gameplay

Salut les amis !

RAGE 2, la suite pas si directe de RAGE, est officiellement disponible depuis ce matin sur PS4, Xbox One et PC. Développé par ID Software et Avalanche Studios, il propose le meilleur du FPS (ambiance DOOMesque garantie avec le côté décalé en plus) avec le meilleur d’un monde ouvert post-apocalyptique.

Lire la suite

Sekiro : Qui sera mon bourreau ? [Vidéo]

Salut les amis !

From Software nous avait habitué à sortir des jeux multiplateformes, l’édition se faisant régulièrement avec Bandai Namco, mais les rumeurs post-annonce se dirigeaient plutôt vers une suite de Bloodborne. Ce fut donc une double surprise, l’éditeur étant Activision, adieu Bloodborne 2. S’en vient l’inquiétude, avec le spectre de l’éditeur américain qui plane et des choix (parfois) douteux qui aurait pu nuire à la vision du nouveau titre du développeur japonais…

Lire la suite

DMC 5 : Nero le retour ! [Vidéo]

Salut les amis !

Devil May Cry est certainement l’une des licences les plus bad ass du jeu vidéo, alors quand Capcom annonce un 5e opus, les amoureux de BTA s’excitent à juste titre, mais le piège de l’épisode de trop n’est jamais loin. Si l’on en croit la presse spécialisée, ce cinquième épisode s’en tire extrêmement bien. Soyons clair, ce n’est pas maintenant que je vais pouvoir dire si je suis conquis ou non étant donné que je n’ai pu y jouer qu’une heure. Mais je peux d’ors et deja vous dire qu’avec le RE Engine l’enrobage est une sacrée claque dans la tête, que c’est beau…

Lire la suite

DiRT Rally 2.0 : Premier tour de roue [vidéo]

Salut les amis !

Salut les amis !On ne présente plus Codemasters, studio de développement spécialisé dans les jeux de course. Après Dirt Rally, ils avaient touché du bout des doigts le monde du Rallycross avec un jeu de qualité aux sensations effrénées, avec Dirt Rally 2.0, Codemasters s’est encore offert la licence FIA Rallycross officiel, ce qui vous permet de courir sur les vrais circuits du championnat du monde de Rallycross avec les vraies écuries et leurs pilotes.

On ne change pas une équipe qui gagne, techniquement le jeu fait le boulot sans être une tuerie, mais l’on peut tout de même voir que les détails sont là, comme les tableaux de bord et leurs matières, la carrosserie et ses dégâts qui pourront aller jusqu’à vous empêcher de terminer une course, les pneus qui éclatent à cause des frottements de la carrosserie endommagée etc. bref au niveau des véhicules c’est superbe, un peu moins sur les décors qui ont toujours été légèrement en retrait par rapport au soin apporté au véhicule, mais le tout reste tout de même bien plus beau que l’ancien.

Au niveau du gameplay, la sensation d’être sur une simulation se fait ressentir, même si une pointe d’arcade est toujours présente, vous aurez tout de même la possibilité d’enlever toutes les aides au pilotage qui peuvent être réduites grâce à un compteur qui va de 0 (pas d’aide) à 5 (aide maximum) sur chaque aide à la conduite, ABS, traction etc. vous pourrez donc vous prendre pour Loeb, Solberg ou les frères Hansen si vous vous en sentez capable. Évidemment, vous aurez aussi la possibilité de faire des spéciales de Rally si le cœur vous en dit, d’ailleurs qui dit Rally, dit copilote et là vous allez avoir droit à un copilote assez spéciale, très calme, avec une pointe d’accent Belge et surtout parlant sur un ton très distingué, c’est assez déroutant.

Dirt Rally 2.0, se pose donc encore une fois au rang de seul maître de la discipline. Disponible sur PS4, Xbox One et PC. Merci à Koch Media France pour la réception.

Des gros bisous !

Crackdown 3 : Campagne et Multijoueur en vidéo

Salut les amis !

Crackdown 3 est l’une des Arlésiennes de cette génération de consoles, il y en a toujours une et il y en aura toujours. Il faut dire que Crackdown a très mal commencé sa campagne sous les feux de la rampe avec un jeu totalement à la rue techniquement, ce n’est pas dur au début il avait tout juste la tronche d’un jeu Xbox 360 de fin de génération, malgré des démo technique impressionnante sur la destruction via le Cloud qui lui permettait de maintenir un frame rate ultra stable alors que nous assistions à un déluge de destruction. Au gré des retards, Crackdown 3 a commencé à disparaitre sans qu’on ne sache s’il allait revenir pour ensuite ressortir de l’ombre, mais a-t-il montré un nouveau visage ?

Techniquement, c’est beaucoup mieux que les premières démo, Microsoft a donné le temps aux développeurs d’apporter plus d’attention à l’enrobage ce qui était vraiment l’un des points à absolument améliorer tellement le jeu était pauvre graphiquement parlant et il faut dire qu’il est aujourd’hui loin d’être moche, le jeu est très propre, c’est fluide, les explosions sont magnifiques comme les effets de lumière, bref ce n’est pas une claque, mais c’est beaucoup mieux qu’avant. Concernant les animations, on ne va pas se mentir, ce n’est pas son point fort, c’est encore une fois toujours mieux qu’avant, mais notre agent fait toujours un peu le Moonwalk tout en étant un peu raide, mais c’est un peu le cas depuis le tout premier Crackdown.

Le gameplay est clairement le point fort de Crackdown 3 grâce à son système d’orbes qui permette d’améliorer notre agent au fil de notre parcours pour devenir un véritable super héros. Là où le bât blesse, l’escalade sur les immeubles qui s’estompe un peu en augmentant notre agilité et la conduite des véhicules qui sont à la fois des savonnettes, mais aussi des marshmallows, le moindre choc les envoient valdinguer, mention spéciale à l’araignée, ce véhicule de l’agence qui monte au mur, saute et qui est un vrai calvaire à conduire. Mise à part ça, Crackdown est vraiment fun à jouer et l’on passe toujours un bon moment dans son univers avec tout de même une pointe de lassitude sur la longueur.

Un petit mot sur le multijoueur … Un mode dispensable tellement il est rachitique en mode de jeu, bien que la destruction totale soit relativement impressionnante. Le seul attrait de ce mode de jeu en attendant du contenu.

Crackdown 3 n’est donc pas une tuerie, ni une daube infâme, c’est un bon jeu avec des défauts et des atouts, un jeu qui ne plaira clairement pas à tout le monde, mais qui trouvera son public.

Des gros bisous !