GWENT : Crimson Curse s’annonce pour la fin du mois.

bottom-logo-en.71

Si Thronebreaker n’as pas permis à CD Projekt de déplacer les foules, la version online du jeu de carte, elle, continue son chemin.

Les équipes polonaise travaille au bon équilibre du jeu depuis sa sortie de bêta en fin d’année dernière. Pour autant, ils n’oublient pas d’apporter un peu de sang frais…

La première extension de cartes arrivera ce 28 mars, gratuitement. Nommé « Crimson Curse », elle introduira 100 nouvelles cartes incluant 34 cartes neutres et 14 cartes spécifiques par faction.

Le développeur dévoilera au compte goute les nouvelles cartes. Pour la première fournée, nous avons (de gauche à droite) :

CrimsonCurse card 1.jpg

  • [Skellige] « Disgraced Prowler«  : Déploiement. Bloodthirst 3. Lock de l’unité. Bersek : Détruisez cette unité.
  • [Socia’tael] « Dryad Ranger » : Déploiement. Inflige 2 points de dégâts à une unité ennemi. Si elle survie, donner lui Poison.
  •  [Royaume du Nord] « Windhalm of Attra » : Bouclier. A chaque fin de tour allié, amélioration de la carte de 2 points, si elle a un bouclier.
  • [Monstres] « Plumard » : Déploiement. Donne saignement à une unité ennemi pendant 2 tours. Combat rapproché : Saignement pendant 4 tours.
  • [Neutre] « Samum » : Endommage une unité de 3 points. Coup fatal : déplace les unités adjacentes vers l’autre rangée.

 

 

 

Les jeux Xbox bientôt jouable sur PC via un unique « Xbox Store » ?

Microsoft construit son écosystème dans les moindres détails. Jour après jour, l’américain avance ses pions publiquement ou en sous-marin.

Et les équipes Xbox s’attaquent à un chantier d’envergure depuis quelques temps déjà : Windows.

microsoftstorelogohero.png

Pour être plus précis « le jeux sur Windows ». « Un chantier » sous-entend qu’il y’a des choses à construire et/ou réparer. Oui, mais lesquelles ?

Ce travail n’est pas tout à fait nouveau en réalité. Le « Game mode » est un bon exemple de ce qui a déjà été fait. Activé lorsqu’un jeu se lance, il permet de « concentrer » le plus gros des ressources de votre PC sur le jeu, pour optimiser ses performances.

Cependant, beaucoup de chose restent à faire : le Microsoft Store (ex-Windows Store) en tête. Souvent critiqué pour la piètre expérience utilisateur qu’il propose, il est aussi décrié pour son manque de lisibilité.

Les gros jeux sont noyés à côté de jeux « smartphones » et techniquement parlant les problèmes d’installations répétés et autres bugs à chaque lancement de nouveaux titres a de quoi refroidir…

 


GameCore


 

C’est ici qu’on parle de la stratégie « GameCore » de Microsoft. Dans son viseur Windows 10 et les jeux.

« GameCore » c’est le nom d’une plateforme de développement commune à Windows et à Xbox. Le successeur spirituel des UWP pour ceux qui se souviennent.

Cette fois, Microsoft semble remettre (toutes) les choses à plat. Explications.

Dernièrement, l’éditeur américain a commencé une série de tests avec la participation de joueurs volontaires. Pour l’occasion, State of Decay a été offert aux participants.

En fouinant un peu, Brad Smith (Thurott.com) avec l’aide de certaines de ses connaissances a réussi à comprendre de nouvelles choses en téléchargeant le fameux jeu offert.

Les « bizarreries » commencent « immédiatement » dès l’installation du titre d’Undead Labs.

Le téléchargement du fichier ne se fait pas depuis les serveurs du Microsoft Store (serverdl.microsoft.com). Une première. Le jeu se télécharge depuis « assets1.xboxlive.com », sur PC rappelons-le.

Sur cet élément, l’auteur de l’article pense que Microsoft est en train de transposer sur PC toute la philosophie « d’installation » de la Xbox. Evitant ainsi de porter l’une après l’autre des fonctionnalités de la Xbox vers le PC.

L’idée est corrélée par la présence du format « .xvc » qu’on retrouve après le téléchargement. Ce format a été inauguré en 2013… pour les jeux de la Xbox One.

 

On sait que Microsoft souhaite unifier les expériences Xbox et Microsoft Store pour la partie gaming. Et la stratégie GameCore va dans ce sens, rendant (encore) plus facile l’arrivée des jeux Xbox sur PC. L’autre intérêt majeur de la manœuvre concerne les développeurs. Il sera, dès lors très facile pour eux de construire leurs jeux sur PC et Xbox, sans distinction.

phil-spencer-xbox-scorpio-1st-party-jrpg-e1490257401106
Phil Spencer, Head of Xbox

La référence à une « application Gaming » a aussi été trouvé par l’auteur. Il semblerait que Microsoft veuille faire tomber définitivement la barrière qui sépare son Windows de sa Xbox, pour une expérience unifiée.

Résultat ? Une hypothèse qui pourrait très vite se confirmer. En rapprochant les deux mondes, il deviendrait possible d’envisager que les jeux Xbox puisse tourner sur PC. Simple.

Microsoft remplacerait alors son « Microsoft Store PC » par le « Store Xbox » que nous connaissons, pour vendre des jeux sur PC.

Voilà une des composantes du chantier GameCore. Les prochains mois vont être historiques. Et comptez sur nous pour vous narrer cet folle épopée industrielle.

MWC19 : HoloLens 2 fait le show pour son annonce !

HoloLens 2 est là ! Annoncé pendant la conférence MWC 2019 de Microsoft, le casque AR est plein de promesses. Retour sur un bijou de technologie qui marquera (probablement) son temps…

Les différences avec HoloLens 1 sont nombreuses. Plus aboutie techniquement, cette version 2 est annoncée comme :

  • 3 fois plus confortable (plus léger, meilleure répartition du poids)
  • un champ de vision 2 fois plus grand
  • un tracking des yeux et des mains
  • une résolution 2K sur chaque oeil.

Les nouveautés ne s’arrêtent pas là, de nouveaux mouvements (appuyer, tourner, pincer pour déplacer les hologrammes…) viennent enrichir les usages. La détection des mains plus précise permet même une certaine précision, même pour jouer du piano :

piano hololens.jpg

 

Le confort du casque a été un élément important lors du développement de celui-ci. Plus léger, et plus facile à installer sur sa tête, il est aussi possible de soulever la visière :

vpavic_190131_3213_0151.jpg
Alex Kipman, le papa d’HoloLens.

HoloLens 2 va (à son tour) céder aux chants enivrants d’Azure. La plateforme Cloud de Microsoft va venir alléger la quantité de travail que le casque devra fournir, en économisant ainsi sa batterie.

Le travail collaboratif prend une dimension particulière, que vous soyez dans la même pièce ou non, avec ou sans casque HoloLens (un iPad suffit, via une application dédiée).

Alex Kipman a insisté sur « l’ouverture » du projet : Microsoft autorisera des stores d’applications autres que le sien. Il en sera de même pour les navigateurs web : Mozilla sera partenaire de Microsoft pour y apporter nativement son navigateur internet Firefox aux côtés d’Edge.

Affiché à 3500$, le casque reste réservé aux entreprises, malgré une baisse de prix par rapport au lancement de la première version en 2015. Disponible en France plus tard cette année.

microsoft-msft-hololens-2-1422

 

HoloLens 2 : une petite fuite en images avant la présentation officielle aujourd’hui.

Microsoft et ses équipes auront (presque) réussi à garder le design du produit caché jusqu’à la fin !

C’est en effet aujourd’hui qu’Alex Kipman et ses équipes dévoileront le travail effectué sur « HoloLens 2 », lors du salon barcelonnais MWC 2019.

Ladite conférence sera retransmise sur le net et devrait débuter à 18h (heure française). Dès qu’un lien pour suivre l’annonce apparait, nous vous le partagerons !

Voici les 4 images leaké :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« J’adorerais voir Mario sur Xbox » Phil Spencer nous avait (presque) tout dit en 2016.

Les rumeurs persistantes sur le rapprochement Microsoft / Nintendo on le vent en poupe. Dernièrement, c’est un article d’Epyon de jeuxvideo.com qui en rajoutait une couche.

Mais souvenez-vous. Nous sommes à la fin de l’année 2016. Et le patron de la Xbox (aussi connu sous l’intitulé Phil Spencer) tenait des propos pour le moins inédits et semblant un peu loufoque à l’époque :

« J’adorerais voir Mario sur Xbox. En tant que personne de l’industrie et en tant que personne qui joue aux jeux vidéos depuis toujours. Je continue de dire que Nintendo a les meilleurs jeux first party. Ils sont tout simplement fantastiques. D’en disposer sur Xbox offrirait une délicieuse expérience et créerait des souvenirs tels que ceux qu’ils ont donnés à nombre d’entre nous. Ce serait génial. »

PhilSpencer1
Phil Spencer (patron de Xbox)

Ce qu’on pouvait prendre pour un discours de communiquant des plus classiques, prend une dimension différente à la lumière du partenariat qui s’annonce. L’homme soulignait déjà la bonne entente entre les deux parties, et sa volonté d’aller plus loin :

 

« Comme chacun le sait, nous proposons Minecraft sur une console Nintendo (la Wii U) et lorsque l’opportunité de travailler avec eux sur Minecraft s’est présentée, certains nous ont dit “mais pourquoi feriez-vous ça ?” Pourtant le partenariat avec Nintendo autour de Minecraft a été excellent. Ils ont d’ailleurs mis Mario dans Minecraft Wii U avec le pack de skins mash-up.

Continuer de travailler là-dessus avec eux et construire un partenariat plus fort… Si cela paie plus tard et mène à quelque chose d’autre, ça serait fantastique. Je sais que les gens me demandent sans arrêt si j’aimerais voir Banjo dans Super Smash Bros. Question à laquelle je réponds “je dirais oui immédiatement.” Certaines personnes pensent que je donne une réponse de relation publique lorsque je dis ça, ce à quoi je réponds “mais pourquoi dirais-je non ?”

Je suis un grand fan de Nintendo et je pense qu’ils ont été extrêmement importants pour l’industrie du jeu vidéo. Ils font un excellent travail avec le public plus jeune et si nous avions une chance de travailler avec eux à l’avenir, c’est clairement quelque chose que je ferais. »

 

Une phrase retient l’attention : « construire un partenariat plus fort… Si cela paie plus tard et mène à quelque chose d’autre, ça serait fantastique ». Les années ont passé depuis cette déclaration. Et Phil Spencer n’avait pas menti.

Depuis ce partenariat à travers Minecraft, les deux entreprises autorisent leurs joueurs à rencontrer en ligne la plateforme d’en face sur certains jeux. On a même eu le droit à la toute première publicité conjointe Xbox / Switch pour Minecraft avec le slogan prophétique : « Better together ». Impensable auparavant.

 

Microsoft et Nintendo ont-ils réussi à aller plus loin ?


Mario sur Xbox ?


 

Dans son article, Epyon écrit : « Quant à savoir si des jeux Nintendo pourraient débarquer sur consoles Xbox, la question reste ouverte : nos sources ont préféré ne pas répondre à cette question ; ce qui signifie qu’elles n’ont pas totalement nié cette éventualité. »

Phil Spencer voulait voir un Mario sur Xbox. Un espoir (modéré) se dessine à l’horizon, puisque la question semble encore en suspens.

 

minecraftcrossplay_thumb.jpg

Ce rapprochement est historique. Deux géants qui s’allient pour résister à la tempête (ou être la tempête) qui s’annonce sur la planète du jeu vidéo. Jusqu’où iront-ils ? Réponse dans quelques mois.

Microsoft x Nintendo : à qui profite cette collaboration historique ?

Les rumeurs de rapprochement entre Microsoft et Nintendo vont bon train, depuis déjà quelques semaines.

Dernière rumeur en date : l’arrivée d’une application Xbox et du service Xbox Game Pass sur Nintendo Switch.

Si une communication officielle se fait attendre de la part des deux concernés, c’est jeuxvideo.com qui confirme la rumeur ! Oui elles sont vraies. Ils sont même catégorique. Leurs sources vont toutes dans ce sens.

Pour rappel, ce partenariat qui ne manquera probablement pas de marquer l’histoire de l’industrie,  s’articulera autour de 2 éléments-clés :

  • L’arrivée de jeux siglé « Xbox Game Studios » sur Switch.  «Ori & the Blind Forest » ou « Cuphead » seraient en tête pour rejoindre « Hellblade : Senua’s Sacrifice » selon le site.
  • Concrètement, Microsoft arriverait avec une « application Xbox » sur la console de Nintendo et y intégrerait sont service star : le Xbox Game Pass.

 

Les joueurs Xbox qui ont une Switch et les joueurs Switch (évidemment) pourront donc avoir accès via le Project xCloud (le futur service de streaming de jeux de Microsoft) à la ludothèque Xbox, du moins celle disponible sur le service Game Pass : ce qui comprends à l’heure actuelle plus de 200 jeux dont  la (quasi) totalité des jeux maison de l’américain.

Autre point intéressant, les sources de « jv.com » se refusent à répondre à la question concernant l’arrivée de jeu Nintendo sur Xbox. Il est intéressant de noter que ces sources n’ont pas cherché à nier non plus. Affaire à suivre…

 


Faisons le point.

Quels intérêts pour Microsoft/Nintendo et les joueurs ?


 

Survive-TOgether-Xbox-Sony

Certains fans de Xbox voient d’un très mauvais œil ce rapprochement. L’arrivée de « jeux Xbox » sur une machine concurrente est inquiétante, selon eux. En faisant cela, Microsoft ne « respecterait pas ses fans qui ont acheté une console Xbox », tout en s’inquiétant des ventes de Xbox qui s’écrouleraient de facto.

Théorie d’ailleurs partagée par les détracteurs de la marque américaine, qui se réjouissent de l’idée. Le champagne avait déjà coulé à flots lorsque Microsoft avait pris la décision de rendre ses jeux 1st party disponible sur PC Windows 10.

« Plus besoin de Xbox ! » pouvais-ton lire sur le net. Depuis, de l’eau à couler sous les ponts. Le résultat après quelques années ? Les ventes de hardware Xbox se portent bien et se paie même le luxe d’augmenter.

Pour nous, cette « analyse apocalyptique » de certains joueurs est biaisé et n’a que peu de sens.

« La guerre des consoles » fait encore rage dans l’esprit de certains. Et pour eux, la plateforme sur laquelle tourne un jeu est plus importante que le jeu en lui-même.

Surtout qu’il ne s’agit aucunement d’un changement de rôle pour Microsoft, qui « deviendrait » un éditeur tiers, loin de là.

Prenons un peu recul et essayons de comprendre a qui profite le crime :

 

Pour Microsoft :

phil-spencer-xbox-scorpio-1st-party-jrpg-e1490257401106

Les avantages sont nombreux. Microsoft sait que sa croissance sur le gaming n’est pas dû à la vente de son hardware. Cet élément reste néanmoins un point névralgique bien évidemment. Il s’agira alors pour l’entreprise de la clé de voûte de la stratégie Xbox.

  • Assez logiquement, la vente d’abonnement au Xbox Game Pass va augmenter. L’équation est simple et résumé on peut conclure que : Plus d’abonnés = plus de poids sur le marché et les possibilités d’investissement en sont accrues. Xbox se prépare clairement à une guerre de tranchés face à Google et Amazon (et d’autres encore…) Cette alliance avec Nintendo peut potentiellement devenir décisive.
  • Un public différent : même si certains (comme beaucoup dans l’équipe) possède les deux consoles, la vérité est que le public salon/portable est différent. Microsoft n’ira probablement jamais sur le segment des consoles nomade seul et pour autant il y a un public pour ce type de configuration. Public qui n’ira pas (à priori) sur console Xbox.
  • Le japon : le géant américain trouverait-il une solution à son problème avec le marché japonais ? Il n’y arrive pas et ce depuis le début de l’aventure Xbox. Ce n’est un scoop pour personne. En arrivant sur Switch, Xbox à une porte grande ouverte sur un public qui ne veux pas acheter son hardware. Et si l’on regarde certains marché européens qui peuvent avoir aussi du mal avec l’achat d’un hardware Xbox, il y aurait une carte à joué certaine.
  • Autre élément : Microsoft étends son infrastructure Azure sur des millions de nouvelles machines potentielles.

 

Pour Nintendo :

doug-bowser-1500x826.png

Les bénéfices pour Nintendo sont plus… opaques. Il faut dire que le deal entre les deux géants n’est pas connu en intégralité.

Cependant, on sait que Microsoft parlera de son Xbox Live, lors de la GDC de mars prochain. Plus précisément du Xbox Live sur iOS, Android… et Switch. On peut donc facilement imaginer que Nintendo puisse utiliser certains services et/ou infrastructures de Microsoft pour préparer l’avenir.

Les hypothèses peuvent être nombreuses. Et pourquoi pas un « Game Pass version Nintendo » en streaming via les serveurs de Microsoft  et disponible sur Switch et Xbox ?

Bref, à vous d’imaginer jusqu’où cela pourrait-il nous mener.

 

Pour les joueurs :

 

  • L’avantage pour les joueurs Xbox, tout d’abord : si vous êtes comme nous déjà abonné au Game Pass vous pourrez continuer votre partie d’Ori ou d’Halo Infinite dans votre lit, sans surcoût en toute logique. La Switch deviendrais une sorte de Xbox portable d’appoint. Pour toujours être dans l’écosystème.
  • Pour les autres joueurs, c’est une opportunité. Celle de découvrir des jeux qu’ils n’auraient jamais touché autrement. Combien de fois peut-on entendre des : « Ah ! J’aime bien Ori/Halo/Gears/Sea of Thieves (barrez les mentions inutiles), mais je vais pas acheter une console pour 2 jeux ».

Et c’est ici que le Game Pass rentre en scène. Avec les effets vertueux qu’on lui connait, dont entre autre : l’augmentation du nombre de jeux joués, du temps passé à jouer… et pourquoi pas servir d’un véritable tremplin vers la solution « clé de voûte » nommé Xbox One / Scarlet et ainsi jouir de la meilleur expérience possible ?

 

xbox-game-pass

 

Quoi qu’il en soit, la philosophie de Microsoft consiste à mettre le joueur au centre d’un écosystème. D’être présent là où le joueur souhaite jouer. Xbox, mobile, tablette, PC ou Switch… faite vos choix !

 

L’attractivité du Xbox Game Pass se confirme, y compris pour l’industrie.

xbox-game-pass

Aujourd’hui, le patron de la branche Xbox (alias Phil Spencer) a partagé un article d’un journal en ligne nommé « The Sydney Morning Herald ». Cet article titré « Comment le ‘Netflix de Xbox étend l’horizon des joueurs » et écrit par Tim Biggs se penche sur les répercutions du modèle économique du Xbox Game Pass.

Pour l’occasion, Matt Percy (l’homme à la tête du Game Pass chez Microsoft) évoque plusieurs données intéressantes sur le service.

L’article résume ce qu’est l’ADN du service, et insiste sur l’objectif de Microsoft avec ce nouveau moyen de distribution des jeux :  il ne s’agit pas de remplacer les modèles de consommation existants.

4ab69421ee367ee3e1bfe2a380e29b87c7d4ac47
Matt Percy se charge du planning du service.

Ainsi, on apprend que les effets du Game Pass sont nombreux et pour le moins positifs :


  • Le temps de jeu augmente de 20% (soit 3 millions d’heures de jeux).
  • Le nombre de titres joués augmente de 40%.
  • Les précommandes augmentent de 25% chez les abonnés GP.
  • Les nouveaux jeux entrant dans le GP ont une base active de joueurs 2x plus grande.
  • Augmentation des ventes de 10% des jeux disponibles sur le service.

 

Si les détails financiers entre un éditeur et Microsoft pour l’arrivée d’un titre sur le service restent encore secrets, il est intéressant de constater les différents effets vertueux pour l’industrie.

L’arrivée de la trilogie Tomb Raider de Square-Enix par exemple, permettra de faire grossir la base de joueurs et donc potentiellement plus de fan, prêts à suivre sur un futur épisode. L’éditeur japonais pourra aussi compter sur la vente d’add-ons supplémentaires.

En soit, le Game Pass est un nouveau moyen marketing pour promouvoir son produit.

Quand Bethesda ajoute Rage et Doom dans le catalogue, cela à une répercussion sur les précommandes de Doom Eternal ou Rage 2, qui sortiront courant 2019.

L’article revient plus en détail sur d’autres aspects notamment sur les changements d’habitude de consommation des joueurs abonnés.

La bêta de Black Desert commence demain !

og_new

Si le jeu est attendue en version finale le 3 mars prochain, une bêta aura bien lieu sur Xbox One à partir du 14/02/2019 jusqu’au 17/02/2019.

L’occasion de s’essayer a ce MMORPG coréen qui fait parler de lui depuis 2015 sur PC et qui comptait en septembre dernier 3.1 millions de joueurs.

Si vous souhaitez vous inscrire à la bêta Xbox One, c’est ici que ça se passe : Black Desert Beta Xbox One.

 

Mise à jour Xbox : Améliorations des perfs de l’interface, du Xbox Guide, des jeux 4K…

Une mise à jour système pour votre Xbox One est disponible, sobrement intitulée “OS version – 10.0.17763.4085 (rs5_release_xbox_dev_ 1902.190131-1620)”, voici les améliorations notable :

x1x1


Audio


  • Ajout de correctifs de fiabilité à Cortana.
  • Le débranchement d’un casque pendant la lecture vidéo ne provoque plus de perte audio.
  • Mise à niveau du système audio lors du basculement de l’accueil vers un jeu ou une application

Accueil


 

  • Amélioration des performances du dashboard.

 


Souris


 

  • Amélioration de la réactivité de la souris pour réduire le lag.

 


Mes jeux et applications.


 

  • Amélioration de l’expérience d’installation pour différents titres « FastStart».
  • Correction d’un problème dans certains jeux (comme Resident Evil 0) dans lequel les cinématiques peuvent crasher et bloquer le jeu.
  • Résolution d’un problème qui empêchait certaines applications telles que l’éditeur d’avatar ou Microsoft Rewards de se lancer correctement.

 


Système


 

  • Correction de l’erreur E203 lors de la mise à jour du système.
  • Amélioration des performances sur le port réseau.
  • Amélioration des performances et de la fiabilité des sauvegardes lorsque les jeux sont suspendus.
  • Amélioration de la vitesse et des performances de mes jeux et applications.
  • Amélioration des performances de l’écran de veille.
  • Amélioration des performances visuelles 4K dans les jeux.
  • Amélioration des performances du Xbox Guide.

 


Video


 

  • Améliorations apportées au flux vidéo 4K pour que les applications comme Netflix affichent correctement le contenu 4K.

 

 

Microsoft dévoilera ses HoloLens 2 à la fin du mois lors du MWC 2019 !

Schermata-2018-10-01-alle-08.47.06.png

Microsoft se prépare à l’exercice de la conférence de presse lors du « Mobile World Congress » de ce mois-ci à Barcelone.

Après plusieurs années d’absence, probablement liées à l’abandon du segment téléphone (sur la partie hardware et OS du moins), le géant américain retente l’exercice mais sans aucun GSM en poche.
Le salon barcelonnais est aussi l’occasion de mettre en avant d’autres types de produit « portatif »…

Et pour cause, Alex Kipman a posté un teaser :

 

Alex Kipman, c’est l’homme derrière le projet HoloLens. Très vite, l’on imagine facilement l’annonce d’un nouveau casque. Heureux hasard, pas mal de rumeurs allant dans ce sens ont égrenés le net ces derniers mois.

Sur cette vidéo teaser, une date apparait : le 24.02.2019. C’est ce jour-là que l’ingénieur de Microsoft devrait monter sur scène afin de dévoiler sous toutes les coutures la nouvelle version des HoloLens.

hololens gif 2.gif

Pour ceux qui ne le savent pas, HoloLens est un casque à réalité augmentée annoncé en janvier 2015 (déjà) par Microsoft.

Les principales innovations attendues concernant ce modèle 2.0 se situeraient au niveau du champ de vision élargi. Il serait aussi plus léger et avec des performances générales en hausse.

Microsoft-HoloLens-Could-Last-Only-2.5-Hours-1024x576.jpg

Microsoft serait « prêt » à toucher une cible plus ample avec ses HoloLens 2.0. Pour rappel, la première version du casque n’était réservée qu’aux professionnels, pour un prix unitaire de 3299€ TTC en France.