test ‘Xpress: Old Man’s Journey

old man journey

Nom complet: Old Man’s Journey

Développeur: Broken Rules

Plateforme(s): PC – Xbox One – PS4 – Switch – Mac – Smartphones

Genre: Point & Click

Nombre de joueurs: 1

L’histoire:

Le poids des années se fait ressentir sur vos épaules. Comme chaque jour vous prenez l’air, votre regard posé sur l’horizon, à regarder sans vraiment les voir, les vagues danser, quand soudain, une clochette retentit derrière vous, c’est le facteur. Une lettre? pour vous? mais de qui?…oh..! Ni une ni deux, vous prenez votre sac à dos, et quittez votre maison, en partance pour un long voyage durant lequel les souvenirs de toute une vie se bousculeront.

L’avis de cajp:

note 3Le principe d’Old Man’s Journey est simple, vous devez progresser dans un décor en 2D très coloré, fait à la main, en modifiant la topographie pour faire avancer votre personnage. Impossible de « perdre » dans ce jeu, vous n’avez pas de temps limité ni de pièges mortels, et encore moins de casses têtes qui mettraient vos nerfs à rude épreuve. Non, au contraire, le but étant de faire progresser le joueur, sans stresse, jusqu’au moment où le vieil homme se posera et se remémorera un de ses souvenirs, lequel prendra la forme d’une image légèrement animée retraçant les moments importants de sa vie. Et c’est là la force de ce jeu! Pas de cinématiques aux effets « whaou », pas de textes à rallonge, pas de narrateur à la voix ténébreuse qui nous décrit un scénario compliqué… Toute la narration se fait par l’image. Un procédé ici maitrisé, qui nous fait découvrir une histoire à la fois simple et émouvante.

Il est parfois bien difficile de faire la critique d’un jeu. On est souvent poussé à se focaliser sur des éléments généraux qui ont pour but de donner un cadre aux « tests ». Des éléments qu’on imagine indispensable d’évaluer, tels les graphismes, la durée de vie, le scénario, le gameplay, etc… Mais il arrive que ces éléments de référence ne soient pas pertinents pour un jeu, et c’est le cas ici. Alors que la plus part des productions vidéoludiques font la part belle au challenge, à la compétition ou au grand spectacle, Old Man’s Journey, lui, fait figure d’exception rafraichissante pour tout ceux qui souhaiteraient faire une pause dans les tueries et les affrontements de toutes sortes. Il faut juste être bien conscient de ce que nous offre ce soft.

Simple, apaisant, et émouvant sont les mots que j’utiliserais pour qualifier ce titre qui peut, sans le moindre soucis, s’adresser à tous les ages, du plus jeune (même s’il ne sait pas encore lire) qui découvre les jeux vidéo, au plus ancien qui veut juste qu’on lui raconte l’histoire d’une vie, sans aspiration héroïque ni destin tragique, juste celle d’un vieil homme nostalgique.

04-03-2019_12-35-03-pq2iuwqm

Test’Xpress: Ori and the Blind Forest

Ori-and-the-Blind-Forest

Nom complet: Ori and the Blind Forest

Editeur / Développeur: Microsoft / Moon Studio

Plateforme(s): PC – Xbox One

Genre: Metroidvania

Nombre de joueurs: 1

L’histoire:

A la suite d’une terrible tempête, Ori a été arraché à l’arbre aux esprits. Ce dernier appelle désespérément son enfant mais se voit attaqué par Kuro, un rapace aux airs de chouette géante. Suite à cette attaque, l’arbre aux esprits se meurt, impactant toute la forêt, Ori doit alors partir le sauver.

L’avis de cajp:

note 5Un vrai coup de cœur, et une franche réussite à tous les niveaux! Visuellement ce jeu est un constant émerveillement, une succession de tableaux qui prennent vie sous nos yeux. Les musiques arrivent à susciter des sentiments tellement forts que je suis sûr que les joueurs les plus sensibles seront pris d’émotion bien après avoir terminé le jeu, et ce, rien qu’en entendant quelques notes. L’aspect narratif est une vrai leçon pour bien d’autres jeux, nul besoin de longues cinématiques et d’explications interminables, là encore tout passe par l’émotion des personnages qui suscitent ainsi l’empathie.

Un mot enfin sur le Gameplay qui est très exigeant mais heureusement, très précis et de plus en plus riche au file de notre partie, seule l’attaque en piqué vers le sol m’a causée quelques difficultés. Ori and the Blind Forest est loin d’être une promenade de santé, je dirais même qu’il propose un sacré challenge, mais le jeu en vaut la chandelle tant cette expérience vidéo ludique donne au mort « art » toute sa valeur.

ori

Nos Tests Xpress arrivent

On y est! Comme expliqué lors de notre article « entre bilan 2017 et projets 2018 » , cette année, on va essayer de vous proposer des critiques personnelles plus courtes que des tests complets. Le but étant de donner un avis rapide à lire sur un jeu sans tomber dans l’éternel système de notation scolaire, nous nous contenterons juste de raconter brièvement l’histoire sans spoiler, de donner notre avis sur quelques points qui nous ont particulièrement marqués sur ce jeu et de résumer ça au travers de 5 « ressentis » détaillés ci dessous (les visuels sont susceptibles de changer).

A noter qu’un même jeu pourra faire l’objet de plusieurs tests’Xpress de la part de plusieurs membres de l’équipe, le but étant que chacun puisse donner son avis s’il le souhaite.

 

note 5Une légende est née:

Le jeu dont on se souviendra dans bien des générations, le titre qui entre dans la légende de la, ou des machines sur lesquelles il tourne.

 

note 4Quel pied!:

Un très bon jeu, une valeur sûr même, le genre de tires sur lequel on s’est franchement éclaté et qu’on aurait aucuns mal à recommander.

 

note 3Sympa…:

Sans casser 3 pattes à un canard, c’est un jeu sur lequel on a passé un agréable moment. Si on devait le conseiller ce serait à petit prix mais il y a quand même moyen de s’amuser dessus.

 

note 2Mais quelle bouse!:

Non, franchement, pas top. à la rigueur on le conseillerait pour un collectionneur, mais d’un point de vue ludique, il y a tellement de bons jeux que ce serait dommage de s’attarder sur celui ci. Après, les goûts et les couleurs…

 

note 1Ma console est souillée!!:

Alors là c’est clairement non! on arrive au stade du foutage de gueule, de l’arnaque, des minutes perdues de sa vie qu’on ne récupèrera jamais. Le jeu qu’on ne conseillerai pas à quelqu’un à moins de lui vouloir du mal.