Warner Bros. Interactive serait il un achat pertinent pour Microsoft?

La rumeur a fait couler beaucoup d’encre le mois dernier, AT&T souhaiterait se débarrasser de Warner Bros Interactive, la filiale gaming de Warner Bros. Parmi les potentiels repreneurs, on compte les poids lourd de l’industrie que sont Take 2, Electronic arts, Activision-Blizzard et Microsoft. La branche serait estimée à près de 4 milliard de dollars. Affaire en or, choix stratégique ou piège à éviter?

« AT&T a besoin d’assainir un peu ses comptes »

Quoi d’neuf docteur?

En 2016, lorsqu’AT&T a annoncé sa volonté d’acquérir Time Warner pour 85,4 Milliards de dollars, le géant de la télécommunication n’avait que 7 Milliards de liquidités pour 120 Milliards de dettes. Time Warner possédant la chaine d’information CNN, cet achat fut vivement critiqué par les autorités de la concurrence. Malgré une opposition vigoureuse du département de la justice américaine (lequel intentera un procès en vertu des lois antitrust), le jugement est rendu le 12 juin 2018 en faveur d’AT&T, validant ainsi le rachat.

On le voit, cette acquisition ne s’est pas faite facilement, et AT&T a besoin d’assainir un peu ses comptes. La revente de WB Interactive permettrait de se débarrasser d’une masse salariale plutôt importante, de stopper un certain nombre d’investissements, tout en rapportant dans les 4 Milliards de dollars.

« Le problème de Warner Bros Interactive c’est que l’écrasante majorité des licences populaires sont des licences de films ou de comics« 

Ce n’est pas un secret, ce qui coûte cher, ce n’est pas le studio en lui même, mais les propriétés intellectuelles (ip). En effet, une fois un studio acheté, on ne peut pas empêcher les développeurs de partir ailleurs s’ils le souhaitent, en revanche, récupérer une ip populaire peut s’avérer une opération lucrative, voir stratégique. C’est pourquoi Mojang, les créateurs de Minecraft ont coûté à Microsoft 2,5 Milliards de dollars quand Insomniac Games (Ratchet & Clank, Spiderman PS4…), dont les gros succès commerciaux ont étés faits sur des licences ne leur appartenant pas, n’a coûté que 229 millions de dollars à Sony.

Le problème de Warner Bros Interactive c’est que l’écrasante majorité des licences populaires sont des licences de films ou de comics (Harry Potter, Le Seigneur des Anneaux, Batman, etc…) et que ces dernières ne semblent pas comprises dans le deal de base, Warner Bros préférant, fort logiquement, les garder pour leurs autres secteurs (particulièrement le lancement d’HBO Max, leur plateforme de vidéo streaming) et négocier les droits d’exploitations de ces licences en jeux vidéo, au cas par cas, indépendamment de la vente de leur filiale gaming.

Rocksteady, célèbre pour la série Batman Arkham, pourrait il continuer de travailler sur le héro de Gotham?

C’est par exemple le cas de Rocksteady, plébiscité par les joueurs, qui depuis 10 ans n’a travaillé que sur la licence Batman. Même constat pour WB Games Montréal qui s’est surtout chargé de portages et de DLC. les studios WB Games San Diego et WB Games San Francisco sont, pour leur part, des studios spécialisés dans le développement de jeux pour mobiles, et WB Games New York se charge du soutien en ligne des jeux des autres studios. Portkey Games, fondé en 2017, n’est pas vraiment un studio de développement mais plus un label, une structure éditrice, dont le rôle est d’exploiter l’univers Harry Potter sur le marché mobile en signant des partenariats avec des studios indépendants comme Niantic (Pokemon GO).

« Le cas de WB Games Boston est encore plus préoccupant »

Les choses sont encore pire en ce qui concerne certains studios. En effet, deux d’entre eux ne semblent pas vraiment être des atouts, qui pourraient peser dans les négociations, à commencer par Avalenche Software. spécialisé dans les jeux Disney, et pour cause, le studio était une filliale de Disney Interactive Studios. Après le déclin des « jeux/jouets »dont Disney Infinite faisait parti, Avalanche Software se retrouve fermé le 10 Mai 2016 avant d’être racheté et ré-ouvert le 24 janvier 2017 par Warner Bros interactive. Il n’est pas difficile d’imaginer qu’une bonne partie des développeurs n’ont pas sagement attendus 8 mois pour retrouver du travail.

Le cas de WB Games Boston est encore plus préoccupant. Anciennement connu sous le nom de Turbine Entertainment Software, ce studio s’est spécialisé dans les MMORPG. Respondable de Asheron’s Call, Dungeons & Dragons Online, ainsi que du Seigneur des Anneaux Online, le studio se verra déposséder des deux derniers au profit de Daybreak Game Company (Anciennement Sony Online Enterteinment, devenu indépendant en 2015) qui créera un nouveau studio, Standing Stone Games pour gérer ces jeux. Plusieurs développeurs de WB Boston sont ainsi partis rejoindre ce nouveau studio. Quand à Asheron’s Call et Asheron’s Call 2: Fallen Kings, les deux jeux verront leurs serveurs fermer en janvier 2017.

Il reste 3 studios qui, en revanche, peuvent se montrer particulièrement intéressants, voir stratégiques, car ils possèdent des licences. Nul doute que ces studios seront au cœur des discussions entre les différents partis.

Honnêtement, ça ne serait pas fun de les voir s’affronter dans un crossover?

Le premier d’entre eux est NetherRealm Studios. Spécialisé dans les jeux de combat en mode versus (un contre un), ce studio est surtout connu pour les séries Injustice et Mortal Kombat. Malgré un age d’or révolu pour le genre, ces deux séries continuent de rencontrer un bon succès. Si Injustice exploite les personnage de la licence DC, et donc poserait le même problème que les jeux de Rocksteady, NetherRealm Studios aurait au moins l’ip Mortal Kombat dans ses baguages. Avec cette acquisition, non seulement Microsoft récupèrerait une série populaire pour son Game Pass, mais aussi un studio capable de gérer son autre licence de jeux de combat: Killer Instinct. Allé, soyons fou, pourquoi ne pas réaliser l’un des fantasmes de nombreux joueurs des années 90, en réalisant un crossover entre les deux séries aux « Fatality »?

F.E.A.R

Si Monolith Production s’est surtout concentré sur la licence du Seigneur des Anneaux ces dernières années, le studio à une certaine expertise dans les jeux horrifiques à la première personne. Possédant la série Blood (dont le second est dernier opus date de 1998), Warner Bros devrait également y joindre les séries F.E.A.R et Condemned. Hors, Microsoft s’intérresse depuis un moment aux jeux horrifique. en 2017, l’auteur de la nouvelle Dark Tide était en discutions avec le constructeur pour adapter son oeuvre sur Xbox. Plus récemment, la firme de Redmond a récupéré l’exclusivité temporaire de Blair Witch Project de Bloober Team et a mis en avant deux autres jeux d’horreur, The Medium du même studio, et Scorn de Ebb Software. On sait également que Ninja Theory travaille sur un mystérieux Project Mara. Posséder quelques licences supplémentaires exclusives pourrait être un atout pour le Game Pass. Enfin, Monolith possède son propre moteur, le Lith Tech.

« …l’entité que tout le monde va vouloir récupérer »

Il reste TT Games et là, autant dire qu’on s’attaque au joyau de Warner Bros. C’est bien simple, c’est l’entité que tout le monde va vouloir récupérer. pour commencer, TT Games est une société composé de plusieurs structures. On retrouve Traveller’s Tales célèbre pour les jeux Lego (Lego Star Wars, Lego worlds, etc…), mais aussi TT Fusion (ex Embryonic Studios), originellement en charge des portages sur consoles portables, ce studio s’est, en 2013, illustré avec le jeu Lego City Undercover sur WiiU. Playdemic et TT Odyssey sont deux studios dédiés aux jeux mobile. En outre, le groupe possède son propre studio d’animation, fort justement appelé TT Animation et qui a produit le film d’animation Lego Batman, le film : Unité des superhéros. Mais le gros morceau de TT Games c’est indubitablement TT Games Publishing. Anciennement Giant Interactive Entertainment, TT Games Publishing est donc la division éditrice du groupe, et c’est elle qui possède la licence d’utilisation exclusive de Lego en jeux vidéo. Bien entendu, si Microsoft remportait la mise, rien ne dit qu’ils rendraient les jeux Lego exclusifs à leurs plateformes, après tout, Minecraft sort bien sur toutes les plateformes, Mais au moins ces jeux seraient day one dans le game pass, ce qui pourrait toucher un public plus large.

Bien entendu, cet état des lieux ne prend pas en compte toutes les possibilités de deals. Warner Bros Interactive peut très bien être vendu « à la découpe », chaque éditeur prenant ce qui l’intéresse. En outre, des droits d’exploitations des licences Warner peuvent toujours être négociés, et il faut reconnaitre que récupérer la licence Batman avec Rocksteady ou Le Seigneur des anneaux avec Monolith productions, ce serait des coups de maître.

Sekiro: Shadows Die Twice: les configurations PC révélées

header

La sortie de Sekiro: Shadows Die Twice arrivant à grands pas, la communication autour du jeu s’intensifie. Après avoir publié le « story trailer » il y a quelques jours, aujourd’hui nous avons droit aux détails concernant les configurations de la version PC.

Globalement les configurations sont au dessus de ce qui était demandé au minimum du moins pour Dark Souls III pour les détails c’est par ici:

Configuration minimum

  • OS: Windows 7 64-bit | Windows 8 64-bit | Windows 10 64-bit
  • Processeur: Intel Core i3-2100 | AMD FX-6300
  • RAM: 4 GB RAM
  • Vidéo: Nvidia GeForce GTX 760 | AMD Radeon HD 7950
  • DirectX: Version 11
  • Espace disque: 25 GB

Configuration recommandée

  • OS: Windows 7 64-bit | Windows 8 64-bit | Windows 10 64-bit
  • Processeur: Intel Core i5-2500K | AMD Ryzen 5 1400
  • RAM: 8 GB RAM
  • Vidéo: Nvidia GeForce GTX 970 | AMD Radeon RX 570
  • DirectX: Version 11
  • Espace disque: 25 GB

Il est a noter que bien que Sekiro ne reniera pas sa patte Dark Souls-esque, il passe tout de même comme une évolution du genre et changera drastiquement son approche des combats. Le jeu sera plus vertical avec des sauts et des bons beaucoup plus impressionnants. Tout ceci demande bien évidemment plus de ressources qu’un « simple » Dark Souls. Espérons tout de même que tout ceci ne sera pas accompagné des problèmes de frame rate presque emblématiques de la précédente saga… Ah ce Hameau du Crepuscule !

 

Sekiro: SHadows Die Twice sera disponible le 22 mars 2019 donc préparez bien vos configs ! Et pour ceux qui ne veulent pas se prendre la tête… Une simple XboX One X suffit…