Hol’Autisme : une entreprise française se sert d’HoloLens pour aider les enfants.

Les applications liées au domaine médical sont nombreuses, que ça soit à travers l’utilisation de Kinect depuis sa sortie, ou plus récemment du casque HoloLens… Les innovations de Microsoft trouvent régulièrement une résonnance chez les chercheurs.

Lire la suite

Microsoft dévoilera ses HoloLens 2 à la fin du mois lors du MWC 2019 !

Schermata-2018-10-01-alle-08.47.06.png

Microsoft se prépare à l’exercice de la conférence de presse lors du « Mobile World Congress » de ce mois-ci à Barcelone.

Après plusieurs années d’absence, probablement liées à l’abandon du segment téléphone (sur la partie hardware et OS du moins), le géant américain retente l’exercice mais sans aucun GSM en poche.
Le salon barcelonnais est aussi l’occasion de mettre en avant d’autres types de produit « portatif »…

Et pour cause, Alex Kipman a posté un teaser :

 

Alex Kipman, c’est l’homme derrière le projet HoloLens. Très vite, l’on imagine facilement l’annonce d’un nouveau casque. Heureux hasard, pas mal de rumeurs allant dans ce sens ont égrenés le net ces derniers mois.

Sur cette vidéo teaser, une date apparait : le 24.02.2019. C’est ce jour-là que l’ingénieur de Microsoft devrait monter sur scène afin de dévoiler sous toutes les coutures la nouvelle version des HoloLens.

hololens gif 2.gif

Pour ceux qui ne le savent pas, HoloLens est un casque à réalité augmentée annoncé en janvier 2015 (déjà) par Microsoft.

Les principales innovations attendues concernant ce modèle 2.0 se situeraient au niveau du champ de vision élargi. Il serait aussi plus léger et avec des performances générales en hausse.

Microsoft-HoloLens-Could-Last-Only-2.5-Hours-1024x576.jpg

Microsoft serait « prêt » à toucher une cible plus ample avec ses HoloLens 2.0. Pour rappel, la première version du casque n’était réservée qu’aux professionnels, pour un prix unitaire de 3299€ TTC en France.

Ford adopte les HoloLens de Microsoft.

microsoft-hololens-at-ford

L’industrie automobile semble de plus en plus séduite par le casque holographique de Microsoft.

En 2015, Volvo s’enorgueillissait d’être le seule constructeur automobile à s’associer avec Microsoft pour utiliser ce qu’ils définissaient eux-même comme étant « le tout premier ordinateur holographique entièrement autonome ». Une situation qui a évoluée depuis puisqu’en début d’année, c’est Volkwagen qui déclarait avoir adopté la technologie Hololens et vantait les bienfaits de cet outil à destination de leurs ingénieurs.

Un nouveau constructeur automobile vient tout juste de faire son coming out : Ford. HoloLensLoop.gifConscient de l’importance du design dans une industrie auto en constante évolution, l’entreprise déclare avoir terminé avec succès un projet pilote d’un an impliquant l’utilisation du casque holographique de Microsoft.

Une expérience visiblement concluante au regard des éloges du créateur de la Mustang. On apprend ainsi que l’utilisation du casque de réalité mixte est tout à fait adaptable aux procédures traditionnelles qui nécessitent un modèle en argile, et qu’il permet de gagner énormément de temps et d’argent. Les ingénieurs peuvent expérimenter plusieurs designs en quelques heures ce qui, d’ordinaire, prendrait plusieurs jours, voir plusieurs semaines.

Michael Smith, directeur du design chez Ford, déclare à ce sujet:

Avec HoloLens, nous pouvons instantanément passer d’une représentation virtuelle à l’autre pour décider de la direction à prendre. (…) En tant que designer, on veut montrer, pas seulement expliquer les choses. C’est beaucoup plus convaincant.

Mais ce n’est pas tout, les casques peuvent se synchroniser entre eux pour montrer la même chose à plusieurs utilisateurs, ce qui permet à des ingénieurs éparpillés dans le monde de travailler sur un même projet de manière plus coordonnée et efficace, même s’ils vivent au rythme de fuseaux horaires différents, en créant, par exemple, des « post-it » virtuels.

Ford étudie comment étendre l’utilisation d’Hololens à d’autres processus de développement, d’autant plus qu’un autre aspect auquel on n’aurait pas pensé au premier abord est à prendre en considération : l’espionnage industriel. En effet quel meilleur moyen de protéger ses idées qu’en dématérialisant certains éléments d’un projet?

 

Ubisoft s’intéresse à Hololens

ubi hololens

Ce qu’il y a de bien avec Ubisoft, c’est que cet éditeur met un point d’honneur à toujours s’impliquer dans les nouvelles technologies.

Ubisoft est vraiment un éditeur à part. A chaque fois qu’un constructeurs propose quelque chose de nouveau, l’éditeur Français est toujours l’un des premiers à exploiter les nouvelles fonctionnalités qui lui sont offertes.

On l’a vu lancer une tendance avec Just Dance sur Wii, s’essayer au combat avec Power Up Heroes sur Kinect, ou encore exploiter la mablette de la WiiU avec ZombiU. Dernièrement c’est la réalité virtuel qui fascinait le troisième éditeur mondial. En effet, après avoir sorti Eagle Flight, Werewolves Within, et Star Trek: Bridge Crew, Ubisoft s’apprête à sortir deux nouveaux jeux à destination de la VR: Transference et Space Junkies. Mais cet engouement pour la VR n’occulte pas qu’une autre technologie est en train de pointer le bout de son nez, à savoir Hololens.

Pour ceux qui découvrent Hololens, il s’agit d’un casque de « Mixed Reality » (MR) et « d’Augmented Reality » (AR), développé par Microsoft, et dont le principe consiste à faire apparaitre, aux yeux de son utilisateur, des éléments virtuels qui interagissent avec l’environnement immédiat réel de ce dernier. Pour faire simple, si vous portez ce casque dans votre salon, vous pourrez par exemple voir le petit écureuil de conker se balader sur votre table basse et contourner ou escalader les différents objets réels qui se trouvent sur votre meuble.

C’est durant l’Unite Europe 2017 que David Yue, programmeur chez Ubisoft, a présenté quelques prototypes de jeux utilisant la technologie du casque de Microsoft. L’un deux, intitulé Toy Soldier permet au joueur de commander les célèbres petits soldats en plastique que beaucoup d’entre nous ont connus dans leur enfance. Un simple mouvement de la main permet de sélectionner un soldat en le mettant en surbrillance. Une utilisation simple qui pourrait permettre de sympathiques parties de jeux de stratégie militaire avec un pote équipé du même casque.

Si Toy Soldier utilise une technologie appelée « Spatial Mapping » pour reconnaitre l’environnement du joueur, il semble qu’avoir recours à cette fonctionnalité ne soit pas une fatalité, puisqu’un autre prototype montrait comment s’en passer justement. Ce second prototype, appelé Rabbid Rockets affichait les célèbres lapins crétins volants autour du joueur ce dernier ayant dans son champ de vision un réticule de visé accompagné de deux pinces robotiques.

Si Hololens n’est pas prévue comme étant dédié aux jeux, il n’est pas impossible qu’un casque « VR/AR/MR » sorte sur PC et Xbox One X, et il est rassurant de voir que des éditeurs explorent déjà les possibilités de cette technologie.

Source: VR Focus