Récapitulatif des noms de code des projets Microsoft en cours…

Si vous suivez l’actu Microsoft, vous savez qu’elle est dense et passionnante en ce moment ! En effet, Satya Nadella et ses équipes travaillent de front sur plusieurs projets qui peuvent (potentiellement) redéfinir les lignes…

Lire la suite

Sekiro: Shadows Die Twice: les configurations PC révélées

header

La sortie de Sekiro: Shadows Die Twice arrivant à grands pas, la communication autour du jeu s’intensifie. Après avoir publié le « story trailer » il y a quelques jours, aujourd’hui nous avons droit aux détails concernant les configurations de la version PC.

Globalement les configurations sont au dessus de ce qui était demandé au minimum du moins pour Dark Souls III pour les détails c’est par ici:

Configuration minimum

  • OS: Windows 7 64-bit | Windows 8 64-bit | Windows 10 64-bit
  • Processeur: Intel Core i3-2100 | AMD FX-6300
  • RAM: 4 GB RAM
  • Vidéo: Nvidia GeForce GTX 760 | AMD Radeon HD 7950
  • DirectX: Version 11
  • Espace disque: 25 GB

Configuration recommandée

  • OS: Windows 7 64-bit | Windows 8 64-bit | Windows 10 64-bit
  • Processeur: Intel Core i5-2500K | AMD Ryzen 5 1400
  • RAM: 8 GB RAM
  • Vidéo: Nvidia GeForce GTX 970 | AMD Radeon RX 570
  • DirectX: Version 11
  • Espace disque: 25 GB

Il est a noter que bien que Sekiro ne reniera pas sa patte Dark Souls-esque, il passe tout de même comme une évolution du genre et changera drastiquement son approche des combats. Le jeu sera plus vertical avec des sauts et des bons beaucoup plus impressionnants. Tout ceci demande bien évidemment plus de ressources qu’un « simple » Dark Souls. Espérons tout de même que tout ceci ne sera pas accompagné des problèmes de frame rate presque emblématiques de la précédente saga… Ah ce Hameau du Crepuscule !

 

Sekiro: SHadows Die Twice sera disponible le 22 mars 2019 donc préparez bien vos configs ! Et pour ceux qui ne veulent pas se prendre la tête… Une simple XboX One X suffit…

Chernobylite : un survival horror radioactif sur Xbox One

apres-get-even-the-farm-51-annonce-chernobylite-80377851

La Russie est à l’honneur en ce mois de février, la sortie de Metros Exodus approchant à grands pas et bien c’est le moment que le studio Farm 51 a choisit pour annoncer Chernobylite, un survival horror dans le plus pur style du studio polonais à qui l’ont doit le très sympathique Get Even.

Pour ce qu’on sait de Chernobylite, il s’agira d’un jeu thriller horreur prenant place en pleine zone radioactive suite à l’explosion, en 1986, de la célèbre centrale nucléaire. Logiquement cette zone a fortement été chamboulée par ce triste événement mais pas comme on le pense. Au delà de la radioactivité imprégnée dans  la zone, une forte présence paranormale et mystique semble s’être installée dans le coin.

Bon à savoir: nous avons un peu investigué de notre coté et nous avons découvert que la Tchernobylite (attention à l’orthographe) est en fait un minerai composé d’uranium et donc fortement radioactif qui a été découvert au cœur du célèbre réacteur.

Nous prendrons le contrôle d’un scientifique qui ira sur les lieux de la catastrophe des années plus tard, à l’endroit même où sa femme a périt, lors de l’explosion donc.

Au menu: de l’exploration (la zone a été restituée totalement grâce à un scan 3D fait sur place), des combats contre des êtres surnaturels et des mutants, de la collecte et du craft mais aussi une mystérieuse réalité alternative qui affectera vos sens et votre perception de l’environnement. Le jeu sera non linéaire et proposera un système de choix dans la manière dont on abordera les groupes rencontrés dans cette zone d’exclusion. Oui oui tout cela rappelle fortement Metro Exodus et autres Fallout.

Chernobylite, tournant sous Unreal Engine 4, est prévu pour une arrivée en fin d’année 2019 sur PC et console, on espère une optimisation Xbox One X !

Anthem : le trailer de lancement est là !

Nous entrons dans la dernière ligne droite pour le dernier bébé de Bioware. Révèlé en juin 2018 lors de la conférence Microsoft à l’E3, Anthem avait fait sensation avec la promesse d’une sortie début 2019. Nous y voilà !

Anthem est la future grosse cartouche de l’éditeur Electronic Arts censé venir contester l’hégémonie de Destiny dans la même catégorie. Mais pour cela Bioware n’a pas simplement cherché à copier son concurrent mais à voulu proposer un jeu aérien et nerveux misant sur la verticalité des maps. Plus encore, le jeu se voit même arborer un côté Monster Hunter pas déplaisant faisant la part belle aux grands terrains de chasses à la végétation luxuriante.

Si la récente démo pouvait laisser un goût amer concernant le contenu de lancement un peu chiche, Bioware s’est empressé de rassurer tout le monde en promettant beaucoup de contenu ajouté en post launch. Il s’agira de « grosses » MAJ dénommées « acts » dont le premier arrivera en Mars sous le nom « Echoes of Reality ». Ces acts seront l’occasion de rallonger la trame principale du jeu, proposer de nouvelles zones, objets, PNJ etc.

Anthem sera disponible le 22 février 2019 et en avance d’une semaine pour les membres Origin Access et EA Access avec la promesse de la 4K native sur Xbox One X. Faites chauffer vos javelins !

Astroneer est disponible sur Xbox One et PC

astroneer_11-14-18

Astroneer du studio System Era avait fait son petit effet il y a un moment déjà lors de son arrivée sur la plateforme Game Preview de Microsoft, aujourd’hui, le développeur officialise donc la fin du développement du jeu et son passage en version 1.0.  Cela signifie donc l’arrivée du jeu sur le store Xbox One et PC et, cerise sur le gâteau, il est Play Anywhere.

Astroneer est un jeu type « sand box » qui fera la part belle à l’exploration spatiale avec au programme des voyages vers des planètes lointaines, de la fouille, de l’exploration, du craft… il faudra toujours aller plus loin vers l’infinie et au delà dans le but de construire des bases bien pensées et établir divers campements.  Il faudra toujours repousser les frontières de l’humanité le tout dans une aventure en solitaire comme en coopération.

Sekiro Shadows Die Twice : on en sait un peu sur le héros !

Annoncé il y a moins d’un an lors de la conférence Microsoft de l’E3 2018, Sekiro : Shadows Die Twice, le futur bébé de From Software accélère sa promo et nous dévoile les origines du protagoniste principal du jeu à travers une nouvelle vidéo.

On y apprend donc que notre héros (qui comme il est de coutume dans un jeu From Software aura probablement droit à un éditeur de personnage) est un ronin équipé d’une « prothèse de ninja » et par conséquent surnommé « Le Loup » a été recueillis enfant par un guerrier samouraï sur un champ de bataille. L’enfant à donc connu un baptême du feu ensanglanté et imprégné par la guerre. Le soldat qui répond au surnom de « Hibou », aura joué le rôle de mentor pour notre jeune Loup qui sera donc adulte lorsqu’on posera les mains sur nos manette Xbox One.

Sekiro : Shadows Die Twice sera disponible le 22 mars 2019 sur nos Xbox One et sur PC.

Quantic Dreams (Detroit : Become Human) bientôt sur PC/Xbox One ?

detroit-become-human-review.jpg

Vous avez appréciez le dernier jeu de David Cage, Detroit : Become Human sur la console de Sony ?

Vous serez peut-être content d’apprendre que la possibilité que le studio français passe à nouveau sur des projets multiplateformes semble se dessiner…

 


Pourquoi est-ce crédible ?


 

Deux éléments sont à prendre en compte pour esquisser l’avenir éditorial du développeur :

 

  • Une offre d’emploi indique que Quantic Dreams est à la recherche d’un programmeur possédant une expérience forte avec Microsoft Direct3D 11 ou 12, cela peut désigner assez clairement les plateformes Microsoft à savoir Windows et/ou la Xbox One.
  • Selon Playstation LifeStyle, Detroit : Become Human marque la fin du contrat liant le studio à Sony. Ce contrat incluait 3 titres originaux : Heavy Rain, Beyond : Two Souls et Detroit : Become Human.

 

Ainsi, le scénario du multiplateforme se profile peu à peu pour le développeur français, même si le conditionnel reste à privilégier à l’heure actuelle.

Rappelons, tout de même, que Quantic Dreams doit encore s’extirper de ses démêlés judiciaires sur fond d’accusations d’harcèlement, d’humiliation et d’homophobie qu’auraient subit certains salariés du groupe.

Surface Pro 6 : un travail en interne.

Microsoft vient de présenter pendant une petite conférence et dans la discrétion la plus totale ses nouveaux produits Surface.

Surface Pro 6, Surface Laptop 2 et Surface Studio 2 viennent prendre la relève de leurs grands frères respectifs.

Commençons par :


Surface Pro 6


 

Oui, les équipes de Panos Panay sont passées de la Surface Pro 4 en 2015, à la « nouvelle » Surface Pro en 2017, pour finalement embrayer de nouveau sur une numérotation avec cette Surface Pro 6.

Que nous réserve cette nouvelle itération ? Esthétiquement peu de choses sont à signaler hormis l’arrivée d’un coloris inédit dans la famille Surface : le noir. C’est en interne que le travail s’opère :

  • De 8Go à 16Go de mémoire vive (la version 4Go ne représente plus l’entrée de gamme).
  • Intel Core i5 (8250U) ou i7 (8550U) de 8ème génération (la version Core m3 disparaît du catalogue).
  • Ecran PixelSense de 12.3″ (ratio 3:2) / 2736x1824p (267PPI)
  • Stockage de 128Go SSD à 1To SSD.
  • Autonomie de 13.5h en lecture vidéo.
  • Processeur graphique : Intel UHD 620.
  • Caméra avant de 5Mgpx et 8Mgpx à l’arrière.
  • Connectique : 3.5mm jack, Mini DisplayPort, MicroSD, USB-3.
  • Windows 10

surfacepro6black

Cette SP6 est la première de la fratrie « Pro » à tourner avec 4 cœurs basse consommation (refresh de la génération Kaby Lake). Ce refresh interne lui permet d’être 40% plus rapide à configuration égale (i5 de 7ème vs. i5 de 8ème génération) que la génération précédente. L’amélioration s’est aussi faite sur le système avec un refroidissement plus efficace.

On notera cependant l’absence dommageable d’un port USB Type-C. Les prix s’échelonnent quant à eux de 899$ à 2299$ selon la configuration choisie.

 

surface-pro-6

Petite mention honorable sur les caractéristiques du modèle d’entrée de gamme à 899$ qui s’octroie directement un Intel Core i5, 128Go SSD de stockage et 8Go de RAM (configuration quasi milieu de gamme de l’année dernière). Ce même modèle sur la Surface Pro (2017) précédente frôlait les 1150€ (hors promo). Cette logique s’applique aussi sur le modèle le plus cher de la gamme qui vois son prix adoucit.

La Surface Pro 6 devrait pointer le bout de son nez vers le 16 octobre prochain, mais pas tout de suite en France. Pas de date, donc pas de prix. Nul doute que la situation pour l’hexagone devrait rapidement s’éclaircir.

 

Accessibilité : une nouvelle manette par Microsoft !

 


 

Mise a jourC’est maintenant confirmé :  Xbox Adaptive Controller sortira plus tard cette année pour 89€ :

 

Un seul mot : bravo !

 

 


Article d’origine :

Il suffit de lire les premières pages de « Hit Refresh » de Satya Nadella pour s’en convaincre : le nouveau Microsoft ne se définit pas  uniquement avec des mots comme innovation, performance ou chiffre d’affaires…

 

Satya_Nadella_with_his_son_Zain-web-1-630x420
Satya Nadella (CEO Microsoft) et son fils Zain.

 

Un terme se distingue parmi tant d’autres pour qualifier l’état d’esprit de l’entreprise américaine depuis quelques années : l’empathie.

Cette approche est assez peu répandue dans le milieu de la high tech, souvent décrit comme (un peu trop) pragmatique et dans le simple calcul de ses intérêts direct. Cette philosophie détonne autant qu’elle séduit.

L’histoire personnelle du patron de Microsoft et de son fils Zain, lourdement handicapé depuis sa naissance, n’est évidemment pas étrangère à cette attitude récente. Cela à des répercutions à travers toutes les divisions du groupe, a l’image du grand programme IA for Accessebility que les équipes ont mis en avant lors de la conférence Build 2018. Ou encore des initiatives comme celle de Tobi :

 

La branche Xbox  n’est évidemment pas en reste sur le domaine de l’inclusion. Et ça tombe bien, car c’est le sujet d’aujourd’hui.

La mise en avant de ce combat en France s’est cristallisée autour d’un hastag #TousGamers. Souvent défendu et mis en avant par Xbox France et son patron Hugues Ouvrard, nous avons pu y voir une vérité qui échappe à beaucoup d’entre nous.

Les propositions actuelles pour jouer aux jeux vidéo ne sont définitivement pas adaptées pour ce public précis, trop souvent oublié et qui doit parfois dépenser des sommes folles pour trouver des divertissements adéquats.

Aujourd’hui, un nouveau chapitre s’ouvre. Celui d’un contrôleur officiel adapté aux personnes en situation de handicap :

accesibilité

Si l’annonce n’est pas encore officielle,  on ne peut que se réjouir qu’une telle proposition s’industrialise, afin de répondre à une demande réelle.

Evidemment, personne n’a attendu Microsoft pour trouver des solutions souvent par des bidouilleurs ingénieux qui forcent le respect (comme Handigamer), en proposant des solutions au cas par cas. De facto, il devient vite irréaliste d’industrialiser à grande échelle une de leur proposition.

Ainsi, il parait évident que ce nouvel accessoire de Microsoft ne pourra pas répondre à tous les types de handicapes, mais il aura le mérite d’exister et de faire avancer ce chantier de l’accessibilité dans le monde du jeux vidéo.

Nous ne savons pas encore comment l’accessoire fonctionnera précisement, mais nous constatons plusieurs choses :


  • La présence de deux boutons géants « A » et « B ».
  • 3 diodes lumineuses (identiques à celles qu’on retrouvera sur la manette Elite V2) indiquant que 3 profils différents de mappage des touches pourront être sauvegardés.
  • Port USB
  • Jack 3.5mm

Nous aurons l’occasion d’évoquer à nouveau le sujet quand les choses seront dévoilées officiellement.

cropped-xbox-one-x-scorpio-edition-console-2-d6a1e.png

Pour rappel, votre Xbox One propose déjà plusieurs solutions comme :

Mode daltonien pour l’interface.

Le narrateur (activable en restant appuyer sur le Xbox Guide puis en faisant start) similaire à celui de Windows.

Le mode co-pilot : permettant à deux manettes de prendre le contrôle au lieu d’une.

Stereo to Mono : permet de diffuser le son d’un jeu de manière identique sur toutes les enceintes.

Surface Hub 2 : Microsoft révolutionne sa proposition.

surface-hub-2-lead

Sans prévenir, les équipes de Panos Panay (l’homme à la tête des produits Surface) viennent de dévoiler le successeur du Surface Hub.

Sobrement affublé du chiffre « 2 », le Surface Hub 2 semble être plus à même de répondre aux besoins des entreprises qui veulent un outil collaboratif flexible.

 



 

Voici quelques caractéristiques pour cette seule et unique nouvelle version :

  • Ecran 50.5″ (contre 55.0″ ou 85.0″ pour la première version)
  • Résolution « plus que la 4K ».
  • Caméra 4K.
  • Enceintes intégrés.
  • Nouveau Surface Pen plus épais.
  • Windows Hello par empreintes.

 

 

Notons la présence de plusieurs microphones, d’un système de rotation ingénieux permettant de passer l’écran en mode paysage ou portrait ou encore la possibilité d’aligner plusieurs Surface Hub 2 (jusqu’à 4) travaillant indépendamment ou de concert.

surface-hub-2-5.jpg

La sortie du produit interviendra en 2019 à un prix encore inconnu. Les 9000$ de la première version nous donne un indice de la tarification attendue.