Orbital : « Si j’étais Xboss… »

Aujourd’hui, nous vous proposons un exercice un peu particulier : nous prenons, tranquillement, les commandes de la branche Xbox, le temps d’un article, l’un après l’autre chaque semaine. En imaginant ce que cette indépendance, récemment acquise, permettrait de mettre en place au sein de Xbox. Petite difficulté :  5 idées maximum.


La version d’ Orbital


Succédant à Phil Spencer, et fraîchement nommé Xboss au sein de Microsoft… Me voilà donc propulsé Xboss, j’ai la lourde tâche de gérer une marque qui est visiblement toujours surveillée avec un regard particulier, une marque qui, en quête de laisser sa trace dans l’industrie, nous a habitué au pire comme au meilleur mais reste en permanence capable de frapper fort quand elle est acculée. Dans ce contexte, ma ligne directrice générale serait de surprendre en faisant confiance aux studios montants, ceux là mêmes qui ne jouissent pas de l’aura de majors tels des EA, Activision et autre Ubisoft, mais des studios dont le talent est palpable, et qui, je pense, ne demande qu’à ce qu’on lui donne les moyens de s’exprimer en mode AAA. En parallèle je donnerais aussi ma confiance aux licences maison et chercherais à les remettre aux goûts du jour mais d’une manière globale l’idée est de proposer du contenu exclusif en provenance de studios talentueux peu médiatisés ou dans une phase ascendante.

Alors c’est parti pour mes 5 idées principales en tant que Xboss !


Fable fait peau neuve


Fable fait partie du top 4 des licences les plus bancables de Microsoft aux cotés de Gears of War, Halo et Forza. Si les 3 autres ont réussis à s’adapter à l’époque et continuent de contenter les fans tout en faisant du chiffre avec un système de lootbox loyal, Fable, de son coté, a totalement raté son virage. Microsoft avait tenté d’orienter sa franchise vers le MOBA, un genre qui avait le vent en poupe en début de génération au même titre que le battle royale de nos jours, mais en vain. L’idée n’est pas de faire de Fable un battle royale, d’autres licences s’y apprêteraient beaucoup mieux comme State of Decay ou Cracdown. L’idée est plutôt d’anticiper et placer Fable comme le précurseur d’un modèle dans une industrie qui cherche actuellement à changer la méthode de financement des jeux.

fable-legends-3-470x3102x

Mon objectif serait, dans un 1er temps, de faire de cette franchise très demandée une saga qu’on aurait plus besoin d’attendre et ainsi de l’extirper du modèle très vieillot des cycles de sorties en épisodes canoniques. Dans un 2ème temps je pense que Fable est LA licence capable de proposer aux joueurs un certain nombre d’éléments qui plaisent aux joueurs en terme de gameplay,  level design et scénario.

Le résultat donnerait un Fable massivement open world (j’ai en tête le magnifique travail apporté sur la world map de Zelda BOTW), jouable en coopération mais non sans certaines règles (pas de drop-in drop-out sauvage), avec un gameplay exigeant de type Dark Souls voir Dragon Dogma. L’atmosphère humoriste du jeu ne serait pas mis à la poubelle pour autant. Le jeu serait en constante évolution avec une map qui grandirait au fil des mois et l’injection d’éléments nouveaux en terme de scénario. Le financement du jeu se ferait en grande partie par un système de micro transactions voir de lootbox loyal considérant l’aspect customisation inhérent à la franchise.


Tango Gameworks affirme son talent


Tango Gameworks est le studio qui exprime à lui tout seul cette idée comme quoi certains studios montants ne demandent qu’à s’exprimer en confiance. Ces studios ont le potentiel pour faire de très grands jeux si, à la manière de Bethesda, on place une certaine confiance en eux. Je pense que ces studios sont trop à cheval entre le studio indépendant de petite envergure et le studio indépendant à plus grosse structure. J’estime que les placer sous une pression saine somme toute logique lorsqu’on leur confie un projet important leur permettrait de donner le meilleur de leur créativité tout en leur permettant de rayonner. C’est ainsi que j’essayerais d’apporter à la branche Xbox des partenaires sur le long terme dans des domaines qui en plus d’être la spécialité de ces studios, seraient des genres manquants dans le portfolio de la Xbox.

corp-tangogameworks-banner

Shinji Mikami à la tête de Tango Gameworks est tout simplement le créateur de la franchise Resident Evil et affiche clairement le survival horor comme un genre qu’il maîtrise. L’évolution entre The Evil Within et sa suite montre à quel point son studio sait hausser le niveau quand cela est nécessaire. Chez Xbox il manque clairement une licence dans le style survival horor et c’est pour cela que je chercherais à créer un partenariat concernant une nouvelle IP avec Tango Gameworks en qui j’aurais pleinement confiance. De plus le studio étant Japonais et ayant déjà travaillé avec une structure américaine telle que ZeniMax, j’aurais moins de craintes quand à reproduire le fiasco Scalebound et prouverait que Microsoft sait travailler avec les studios Japonais, d’ailleurs cela a déjà été le cas à plusieurs reprises par le passé.


Banjo par Studio MDHR


Pour la petite histoire, lorsque Microsoft a racheté Rare LTD, la firme avait flashé sur Donkey Kong Country et ils étaient persuadés que cette franchise ferait partie de la transaction. Erreur fatale ! Donkey Kong appartient à Nintendo et Rare LTD n’avait eu le droit que d’exploiter la licence pour son actionnaire majoritaire de l’époque. MS a donc exploité Banjo qui reste aussi une sympathique franchise.

large1

Nous sommes en 2018 maintenant et un studio vient de naître, un studio avec un style unique et assumé, Studio MDHR. Ce studio a tellement de talent et surtout un style qui sort vraiment du lot qu’il nous permet d’imaginer le visage qu’auraient pleins de licences si elles avaient été à un moment des productions Studio MDHR. On a pu le voir sur les réseaux sociaux avec Dark Souls en mode Cuphead sobrement appelé Cup Souls.

Parallèlement j’admire le modèle d’Ubisoft qui est un des rares majors de l’industrie à ne jamais hésiter lorsqu’il s’agit de proposer des jeux en 2D qui ont « de la gueule », je pense à Child of Light, Soldats Inconnus ou encore Rayman. Microsoft a déjà eu l’excellente idée de financer le superbe Ori et maintenant Ori 2 mais moi j’enfoncerai le clou avec une autre licence à la 2D superbe.

header

Mon idée serait de créer a nouveau un partenariat à long terme avec un studio montant, et qui je suis sur ira très loin, en leur donnant la chance de s’affirmer sur une licence appréciée et elle aussi très demandé: Banjo. Je pense qu’on pourrait être agréablement surpris et revivre l’effet Donkey Kong Country avec un superbe Banjo made in Studio MDHR. Je ne pense pas que l’avenir de Banjo sois obligatoirement en 3D à la Mario et je tenterais le coup avec un Banjo comme jamais on ne l’a vu.


Gearbox Software en orbite


Bon Gearbox Software n’est pas un studio montant, c’est à dire qu’il existe depuis 20  ans environ, mais ce studio dégage un petit truc de studio de l’ombre, celui qui co-développe, comme ce fut le cas sur Halo premier du nom dans sa version PC ou Half-Life. On capte un certain talent chez ce studio qui depuis Brother in Arms, malgré certaines bonnes idées, n’a pas réussi à exprimer ou faire comprendre son talent, jusqu’à l’arrivée de Borderlands.

27

Je vous avoue que mon idée à la base était de confier Halo à Gearbox Software, oui carrément. Leur vision du FPS à travers leur franchise Borderlands me parle et j’avais vraiment envie de les voir appliquer leur vision à la franchise Halo. Mais cela aurait été une erreur, Halo n’a pas vocation à être un RPG (hors Spin-off cela dit) ou proposer un gameplay de donjon RPG. Halo est un FPS space opera pur et dur et cela ne doit pas changer, en soit Halo 5 est ce que Halo doit être.

Mais il y a un truc avec Gearbox Software, je serais très tenté de leur confier un projet de jeu entièrement coopératif dans un univers Sci-fi avec une exploration très poussée. Ou pourquoi pas dans un monde post apocalyptique. On sent que Gearbox commence à dessiner sa spécialité qui se présente comme du FPS coopératif-tactique en monde ouvert, il y a du Destiny dans leur vision mais en nettement plus tactique et avec un gameplay plus posé. Cela dit leur rachat de la franchise Homeworld pourrait être mis à profit. Pourquoi ne pas commander Homeworld 3 ? Néanmoins au-delà d’un jeu particulier c’est la vision du gaming de Gearbox Software qui, je pense, ne doit pas être ignorée. Ce studio est pleins de talent et avec un budget intéressant ainsi qu’un éditeur ambitieux, il se pourrait que ce talent rayonne comme il le mérite et rejoigne, par la même occasion, le portfolio de la Xbox de façon exclusive.


Frontier Developments ressuscite The Outsider


Comme vous le savez il y a des styles dans le gaming qui débarquent et qu’on ne voyaient pas venir. On a parlé des MOBA un peu plus haut, le battle royale maintenant, il y a eu le style instauré par Minecraft, les jeux de zombis etc. Il y en a eu d’autres et il y en aura encore à venir et peut être encore d’autres qui reviendront. En tant que Xboss j’ai le sentiment que le genre gunfight dans le style John Who va avoir droit à son heure de gloire. Il y a déjà eu de sympathiques tentatives par le passé comme la franchise Dead to Rights ou encore les Max Payne voir Stranglehold. A l’image de Quantum Break, c’est pour moi un genre qui a peu évolué, et même si Quantum Break avait des qualités, il n’a pas su apporter les évolutions pertinentes pour le genre gunfight. En tant que Xboss au passage je ne lâcherais pas la franchise Quantum Break et je suis sur que Remedy pourrait faire un 2ème opus mieux calibré en terme de gameplay mais parallèlement je prendrais la décision de ne pas laisser fuir un partenaire de longue date: frontier Developments.

Ce studio est partenaire de Microsoft depuis longtemps et avait même signé un deal qui les amener à proposer régulièrement des jeux pour les plateformes gaming de Microsoft. Frontier Developments avait d’ailleurs ouvert un second studio à la tache sur un jeu censé être ambitieux mais malheureusement annulé en début de génération. Je considère que ce jeu pourrait faire partie d’un style qui pourrait être amené à manquer dans l’avenir. Je pense qu’un certain The Agent va refaire parler de lui très prochainement du coté de la concurrence et que Sony a déjà par le passé envisagé le retour du genre gunfight. Lorsque cela se produira, la Xbox aura besoin d’être présente sur ce secteur et dans le meilleur des cas la seule console à proposer ce genre.

the-outsider-game-frontier-developments-cancelled-06-1024x576

Mon idée est donc de ressusciter The Outsider mais bien-sur de façon plus ambitieuse et calibrée à notre époque. Gameplay TPS en cover et action aux scripts bien pensés dans un shooter nerveux et au scénario bien mis en scène. Pourquoi pas une évolution vers un mode multi dans les épisodes à venir en cas de succès.

CONCLUSION

Voilà pour mes décisions en tant que Xboss. J’ai affiché ici des décisions concernant un chantier plus focalisé sur les jeux mais bien évidement d’autres décisions d’ordre plus politique devront accompagner mes choix, même si je considère que Spencer a clairement fait le boulot parfait à ce niveau. Mon travail serait donc facilité et je pourrais employer mon énergie pour déceler les tendances de demain aussi bien dans le style de jeu qui pourrait avoir le vent en poupe que dans les méthodes de financement des jeux et leur impact sur l’architecture de ces derniers. Mon envie suprême serait de m’insérer dans la brèche ouverte par mon prédécesseur et d’essayer de changer les habitudes d’une industrie trop bridée par le passé. Tout en restant dans le respect des gamers, j’essayerais de trouver un moyens de leur proposer des jeux avec moins d’attente mais une qualité non relayée au second plan tout en positionnant le modèle Xbox comme celui a suivre par  l’industrie.

La version de Twins est disponible ici.
La version de Darkfoxx est disponible ici.

Surface Book 2 : Le modèle 15″ enfin disponible en France.

 

C’était en octobre dernier que le Surface Book 2 fut dévoilé et aussitôt disponible à l’achat dans différents endroits du monde. Avec cette nouvelle version du Book, Microsoft nous proposait une puissance et une portabilité sans concession.

L’autre grande nouveauté, dans ce renouvellement de gamme, fut l’arrivée de la déclinaison 15″ de l’ordinateur hybride de Microsoft. Ce modèle n’était malheureusement pas disponible dans notre pays en a ce moment-là.

« L’erreur » est à présent réparée et le modèle 15″ et ses 17h d’autonomie annoncé débarque, dès à présent, en Australie, Autriche, Belgique, Canada, Danemark, Finlande, Allemagne, Irlande, Luxembourg, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Norvège, Pologne, Suède, Suisse, Angleterre et évidemment en France.

Surface Book 2

Pour rappel, les caractéristiques se déclinent comme suit  :

Surface Book 2 (15 pouces)

  • 8ème génération Intel Core i7, 8 Go de RAM, 256 Go, dGPU – 2.499$
  • 8ème génération d’Intel Core i7, 16 Go de RAM, 512 Go, dGPU – 2.899$.
  • 8ème génération Intel Core i7, 16 Go de RAM, 1 To, dGPU – 3.299$

 

D’autres pays recevront les modèles 13 et 15 pouces dans les semaines qui viennent, parmi ceux-là : Bahreïn, Chine, Hong Kong, Inde, Italie, Corée, Koweït, Malaisie, Oman, Portugal, Qatar, Arabie Saoudite, Singapour, Espagne, Taïwan, Thaïlande et Émirats Arabes Unis.

Pour commander votre Surface Book 2, rendez-vous sur le site de Microsoft.

 

Forza Horizon 3 annonce sa résolution pour 2018 : la 4K

Forza-Horizon-3-Porsche-CaymanGT42

Microsoft avait bien préparé l’arrivée de la Xbox One X en l’annonçant très tôt et s’assurer une belle liste de jeux optimisés Xbox One X dés le lancement. Ce fût chose faite mais certains jeux phares comme Forza Horizon 3 manquaient encore à l’appel. Pour ce dernier ce ne sera bientôt plus le cas.

Turn 10 aux commandes

Le Major Nelson nous avait déjà promis en novembre 2017 que nous pourrions voir Forza Horizon 3 encore plus beau qu’il ne l’est déjà (sisi c’est possible ! ) Aaron Greenberg vient de le confirmer via Twitter en précisant que ce sera le 15 janvier 2018 que nous pourrons arpenter l’outback australien en 4K native sur Xbox one X.

D’après le patron du Microsoft Studios, la date a été décidée à l’issue d’une récente réunion avec les équipes Turn 10 et Forza Horizon, ce qui laisse entendre que c’est Turn 10 qui pourrait être à la tâche sur ce patch.

Une question somme toute logique nous vient à l’esprit du coup… à quoi Playground Games est-il donc occupé ? Des rumeurs insistantes parlent d’un certain Fable…

 

 

State of Decay 2 : du nouveau dans la semaine

sod22

Annoncé pour un vague début 2018, State of Decay 2 vient de recevoir sa classification ESRB et sera donc classé M. Généralement une date de sortie pointe le bout de son nez pas loin après et c’est justement ce qui est pressentit à la lecture du compte Instagram de State of Decay 2.

sod2

Le compte officiel Instagram de SOD2 prend donc ici rendez-vous aves ses chasseurs de zombis à travers une « mobilisation pour agir », certainement contre la prolifération zombiesque chère à la licence, et c’est pour cette semaine !

Des détails sont promis pour bientôt sur les différents réseaux sociaux en vogue ainsi que le blog du jeu. On espère une date de sortie avec pourquoi pas une nouvelle bande annonce pour ce futur jeu de survie en coopération !

 

The Coalition sur une nouvelle IP !

 

THE COALITION.PNG
Le site internet de StoryLab parle clairement d’une nouvelle propriété intellectuelle (IP)

 

Le studio The Coalition, basé à Vancouver et à l’origine de Gears of War 4 planche bel et bien sur une nouvelle licence !

C’est le studio de production StoryLab qui en parle sur son site internet. L’entité a déjà travaillé avec Microsoft sur le dernier Gears of War, mais aussi sur le remake du tout premier épisode de la franchise : Gears of War Ultimate Edition.

StoryLab est aussi situé à Vancouver en Colombie-Britannique (Canada) : parfait pour une collaboration efficace.

Dernièrement, une rumeur évoquait un Perfect Dark à la troisième personne en gestation au sein des locaux des ex-Black Tusk (The Coalition aujourd’hui). Il faudra attendre probablement encore quelques mois avant de savoir ce qui se cache derrière ce projet.

 

 

PUBG responsable du flop de Lawbreakers?

boss keyC’est connu, la plus part des éditeurs ont des comptes à rendre à leurs investisseurs, et parfois les explications sur les résultats ont une odeur de mauvaise excuse.

Lors d’une séance de questions réponses basée sur un récent rapport financier, l’éditeur Nexon a dû s’expliquer sur les résultats en Amérique du nord, et il semblerait que le bouc émissaire soit tout trouvé.

« Nos résultats en Amérique du Nord au troisième trimestre ont été inférieurs à nos prévisions, principalement en raison des ventes, inférieurs à nos attentes, de LawBreakers.

LawBreakers est un FPS unique développé pour les core gamers. Nous attendions beaucoup de son lancement, mais le timing du lancement s’est avéré malheureux.playerunknowns-battlegrounds

Pour être précis, le blockbuster online PC, PlayerUnknown’s Battlegrounds, est sorti à peu près au même moment, rendant l’environnement du marché très difficile pour les FPS en général dont LawBreakers. »

Les résultats catastrophiques du dernier bébé de Cliff Blezinski sont donc clairement pointés du doigt mais Nexon rassure les investisseurs concernant une éventuelle hémorragie en terme de dépenses.

« Sur le chiffre total, la perte de valeur liée à LawBreakers représente la majeure partie de ce montant. De plus, en ce qui concerne la perte de valeur pour LawBreaker, il s’agit de la totalité, nous ne comptabiliserons pas d’autres pertes de valeur pour LawBreaker à l’avenir. »

Mais pour l’éditeur, tout devrait s’arranger sur ce territoire grâce à l’acquisition récente d’un studio spécialisé dans le jeu mobile.

« En Amérique du Nord, nous prévoyons une augmentation du chiffre d’affaires par rapport à l’exercice précédent grâce à la consolidation de Pixelberry Studios, qui débutera au quatrième trimestre. »

De quoi s’inquiéter pour l’avenir de Lawbreakers et son éventuelle arrivée sur Xbox One. Espérons juste que ce revers ne mettra pas trop le studio Boss Key en difficulté.

Xbox – Que peut-on attendre en 2018?

Microsoft_Studios_Logo.png

Éditorialement parlant, l’année 2017 fût particulière pour la section Xbox. Comme nous l’évoquions il y a quelques jours Microsoft Studios a subit le contre-coup de décisions stratégiques, de reports ou d’annulation qui ont fragilisé l’offre de jeux maison. Malgré cela ont a tout de même constaté un suivi exemplaire des titres siglés Microsoft, ainsi qu’une certaine diversité bienvenue. Loin du sempiternel cliché du net réduisant la ludothèque Xbox à Halo et Gears of War.

Ce qui nous amène à la nouvelle année qui se profile : 2018. Que pouvons-nous attendre de Microsoft? A quoi ressemblera le catalogue exclusif? Petit point sur ce qui nous attends pour les 12 prochains mois :


Les jeux pour 2018 


Sea of Thieves

3328946-cover+a.jpgLa piraterie selon Rare débarque le 20 mars 2018 sur Xbox One et PC Windows 10.

En « technical alpha » depuis plus d’un an, le titre profite de mises à jour régulières qui étoffent son expérience.

Depuis peu, un système de réputation et de quêtes a été mise en place, rendant un peu plus concret l’intérêt du jeu. Seul, à deux ou même à quatre, le soft devrait profiter d’un contenu mis à jour pour maintenir à flots son attractivité.

Microsoft semble croire en sa formule et proposera d’ailleurs une manette aux couleurs du jeu, ainsi que de multiple BD marquées du sceau Sea of Thieves.

Ori and the Will of the Wisps

 

ori_and_the_blind_forest_by_doretetsu-d8mbh11.jpgOri et son univers onirique sont entrés dans nos vies de joueur en 2015 avec Ori & the Blind Forest. Très rapidement le titre de Microsoft et Moon Studios est devenu une référence du genre conférant à son héro le statut de mascotte.

Succès critique et commercial, les nouvelles aventures du petit être de lumière devraient arrivées assez rapidement en 2018 selon Phil Spencer, sur Xbox One et PC Windows 10.

 

State of Decay 2

State of Decay 2 Fight

Fort de 4.5 millions d’exemplaires écoulés sur Xbox 360, PC et Xbox One, le titre de gestion/survie d’Undead Labs a connu un franc succès, assurant l’existence d’un second opus. Mais le chemin n’est pas simple, et State of Decay 2 a déjà subit deux reports.

Attendu initialement en 2016, puis en 2017, c’est finalement le printemps 2018 qui servira de fenêtre de lancement. Cette fois, la co-op à 4 est intégrée et devrait transformer la manière d’appréhender la survie. On parlait du jeu il y a de cela quelques mois à travers un dossier.

Crackdown 3

Ce fût le dernier report de 2017, quelques semaines avant le lancement préalablement annoncé au 7 novembre 2017. L’éditeur Microsoft décide de s’octroyer quelques mois supplémentaires afin de délivrer une copie plus jolie graphiquement et techniquement plus solide. Si les retours de la presse américaine furent plutôt bons, le reste du monde (moins sensible au charme de la série) n’as pas pu passer outre les défauts.

Reste a voir si cette dernière tentative pour aboutir un développement qui a connu pas mal de remous sera la bonne. En attendant, vous pouvez toujours faire le point sur l’univers Crackdown avec notre article.

Age of Empires IV

Age-of-Empires-Definitive-Edition

Cette année 2018 marquera le retour en force d’une des franchises les plus populaire sur PC. Age of Empires IV aura mis 12 ans à venir à nous. Evidemment entre Age of Empire III en 2005 et aujourd’hui il y a eu quelques tentative avec la licence, sur téléphone avec AoE : Castle Siege ou encore AoE Online, qui n’a d’ailleurs pas su fédérer autour de sa formule free-to-play. 

Cette fois-ci, il s’agira d’un « vrai » Age of Empires ! Et  il ne sera pas seul. Si sa date de sorti en 2018 reste à confirmer, nous devrions bénéficier à coup sur du remake d’Age of Empires, premier du nom, en début d’année. AoE II et III reviendrons aussi sur le devant de la scène avec des « definitive edition ».

Uniquement annoncé sur PC à l’heure ou j’écris ces lignes.


Les jeux non-annoncés pour 2018.


Forza Horizon 4

Probabilité d’une sortie en 2018 : forte

c5660291-5e39-4d8e-9655-fb25a9d7abf1.jpgSauf changement de stratégie, le schéma de Microsoft s’articule sur un épisode tous les 2 ans. Avec une alternance Motorsport / Horizon s’installant chaque année.

Ainsi, la conclusion est limpide : le quatrième épisode de la claque Horizon devrait voir le jour en fin d’année.

Reste à savoir dans quel pays Playground Games va-t-il nous emmener?

 

Halo 6

Probabilité d’une sortie en 2018 : forte

cortana-ios-iphone-android

Les nouvelles aventures de John-117 devraient débarquer en fin d’année. Microsoft et 343 industries auront ainsi attendus 3 ans avant de continuer l’intrigue entourant Cortana.


Les jeux des partenaires (exclusivités temporaire)


Below

Le cas Below reste un mystère opaque pour beaucoup. Annoncé depuis 2013, il n’a pas semblé jusqu’alors prêt à s’élancer sur Xbox et PC. A l’époque, le titre de Capy Games était annoncé comme une exclusivité temporaire.

2018 le bon moment? Si l’on en crois la réponse qu’a eu Aiolia à un tweet, l’année à venir est peut-être la bonne !

 

 

The last Night

Black Desert

Starpoint Gemini: Warlords

The Darwin Project

Deep Rock : Galactic

Space Engineers

The Artful Escape

Ashen

Robocraft Infinity


Les titres multiplateformes 


Nous nous sommes penchés sur les jeux maison de Microsoft, ainsi que les titres exclusifs temporairement en provenance de studios partenaires. Bien. Faisons à présent un petit point sur les titres multiplateformes qui feront aussi partie de votre année 2018.
 Au fil des semaines, nous avons constaté que des titres de studios japonais seraient de la partie en 2018 sur Xbox. On pense notamment à ceux de Bandai Namco qui fait de beaux efforts pour proposer régulièrement leur jeux à un maximum de joueurs.
Les développeurs, de manière générale, sont toujours plus nombreux à travailler sur la plateforme de Microsoft. Le programme ID@Xbox n’a d’ailleurs jamais été aussi vigoureux qu’aujourd’hui.
 https://www.youtube.com/watch?v=AntpAR3pr-I&w
D’autres jeux comme DayZ ou Space Engineers devraient enfin (!) sortir sur la console de Microsoft.
0ef9a5cdfd56e56b3e7950b359091dfd-1024x509
Deux-mille dix huit sera aussi probablement le départ de la VR sur Xbox. Oui, on s’avance un peu, mais notre petit doigt nous dis que les casques Windows Mixed Reality deviendront tous compatibles avec les jeux associés.

2018 : la (véritable) naissance de la Xbox? 


DNFv_s6VAAAkb7nSous cette question étrange ce cache une décision prise par Satya Nadella il y a quelques semaines. Pour la première fois en plus de 15 ans d’existence, la branche Xbox va gagner en autonomie.
Elle bénéficiera de son propre budget annuel au même titre que d’autres branches comme Windows ou Azure, avec un Phil Spencer ayant pris du galon et capable de défendre en direct ses idées avec le patron. Inédit.
Et c’est précisément cela qui changera tout pour les années à venir. Les déclarations du « Xboss » vont déjà dans ce sens. Il n’hésite plus à dire qu’il y a un problème en terme de studio maison (1st party) et qu’il faut y remédier par des « achats » et des « créations » de studios. Les termes sont limpides.
Microsoft a mis des mots sur sa (presque) seule faiblesse : la quantité. L’OS et le hardware étant maintenant des forces permettant de se différencier.
Néanmoins, si 2018 représente vraisemblablement ce nouveau départ, il restera complètement invisible aux joueurs. 2019 et 2020 devraient, en revanche, commencer à porter leurs fruits avec de nouvelles franchises aux graphismes « époustouflants » promis par l’éditeur. PhilSpencer1

Bonnes fêtes!


Après le bilan 2017, voici ce que l’on peu vous dire sur votre prochaine année vidéoludique sur Xbox et Windows. Nous nous sommes basés uniquement sur des choses connues.
Evidemment, des changements, des reports, et des annonces viendrons probablement enrichir (ou non) cet article. En attendant, nous vous souhaitons d’agréables fêtes de fin d’année et tout nos vœux pour la nouvelle année.
 MERCI d’être venu nous voir au cours de ces 6 premiers mois d’existence.
Twins. Cajp. Orbital. Nobleswan. Aiolia. Darkfoxx.

 

Rumeur: arrivée imminente du combo clavier/souris sur One?

20150127_en01

Certains craignent que cela arrive, d’autres n’attendent que ça, il semblerait que la compatibilité avec le clavier et la souris soit sur le point d’être annoncé sur Xbox One. On en parlait en septembre dernier et cette fois les choses s’accélèrent…

La rumeur vient du site gamer professionals, qui serait tombé sur un communiqué prématuré de Xbox Pologne, ce dernier annonçant purement et simplement que la prochaine mise à jour de Windows 10 permettrait d’utiliser claviers et souris en plein jeu sur Xbox One.

« C’est le moment que beaucoup de joueurs attendent depuis longtemps. grâce à la dernière mise à jour de windows 10 sur xbox one. vous pouvez maintenant connecter votre souris, clavier et webcam à votre console et les utiliser en jeu.(…)Certains joueurs préfèrent conquérir le monde virtuel avec un pad en main. D’autres, apprécient par dessus tout la précision de mouvements de la souris. Cependant, d’autres, ne peuvent pas imaginer jouer sur autre chose qu’un clavier. Désormais, les propriétaires de consoles Xbox One (y compris les modèles Xbox One S et la dernière Xbox One X) peuvent choisir ces accessoires et décider eux-mêmes ce qu’ils utiliseront. »

Bien que la source du site ne soit plus qu’un lien mort, suggérant que l’annonce ait été faite trop tôt, gamer professionals a néanmoins pris soin d’en faire une capture d’écran.

Si cette rumeur se confirme, cela pose la question de l’équité entre les joueurs, car on peut aisément imaginer que les joueurs équipés du combo clavier/souris auront un avantage en terme de réactivité et de précision sur les joueurs au pad, d’un autre côté, ça équilibrerait les choses pour les jeux cross plateforme avec les gamers PC. Enfin on peut imaginer que si une telle chose arrive, alors l’annonce de Age of Empire 4 sur Xbox One n’aurait plus de raisons de ne pas se faire. Du coup, bonne ou mauvaise nouvelle? Difficile de trancher.

 

La Surface Book 2 est là ! Puissance et portabilité à leur apogée.

Surface Book 2 4

Il y a quelques jours, les équipes de Microsoft ont levé le voile sur la nouvelle itération de la Surface Book. Accolée du chiffre 2, cette Surface Book garde le concept hybride qui avait tant fait parler d’elle en 2015, alliant la puissance d’un laptop et la portabilité d’une tablette.

Au rang des nouveautés : une puissance phénoménale pour un tel gabarit et 2 tailles d’écran distinctes (13.5 et 15 pouces)

Ajoutons à cela jusqu’à 17 heures d’autonomie (dont 5H pour l’écran en mode tablette) annoncées par Microsoft, la présence d’un port USB-C, inédite dans la gamme Surface, en plus des deux ports USB 3.0 déjà présents sur le premier modèle.

Les nouvelles Surface Book sont même capables de gérer les casques AR/VR Windows Mixed Reality !
Les cartes graphiques équipant cette SB2 varient en fonction du modèle entre Intel HD 620, GTX 1050 ou 1060 de chez Nvidia. Cette dernière sera réservée aux modèles 15 pouces.

Surface Book 2

Surface Book 2 (13,5 pouces)

  • 7ème génération Intel Core i5, 8 Go de RAM, 256 Go, Carte graphique Intel® HD 620 – 1.499$ / 1749€
  • 8ème génération Intel Core i7, 8 Go de RAM, 256 Go, Carte graphique séparée NVIDIA® GeForce® GTX 1050 – 1.999$ / 2249€
  • 8ème génération Intel Core i7, 16 Go de RAM, 512 Go, Carte graphique séparée NVIDIA® GeForce® GTX 1050 – 2.499$ / 2849€
  • 8ème génération Intel Core, i7, 16 Go de RAM, 1 To, Carte graphique séparée NVIDIA® GeForce® GTX 1050 – 2.999$ / 3449€

Surface Book 2 2 .png

Surface Book 2 (15 pouces)

  • 8e génération Intel Core i7, 8 Go de RAM, 256 Go, dGPU – 2.499$
  • 8e génération d’Intel Core i7, 16 Go de RAM, 512 Go, dGPU – 2.899$.
  • 8ème génération Intel Core i7, 16 Go de RAM, 1 To, dGPU – 3.299$

 

Petite précision : les prix pratiqués en France (en €) ne sont pas affichés pour le modèle 15 pouces. Il est pour l’heure réservé au Etats-Unis et devra probablement attendre 2018 pour toucher le sol français.

Vous retrouverez les différents modèles disponibles dans l’hexagone sur le Microsoft Store fr. Les précommandes débutent le 09 novembre prochain.microsoft-surface-book-2-15-pouces_edeb8fb6215ec871__450_400

Phil Spencer promu. La Xbox plus importante que jamais!

 

PhilSpencer1

Alors que certains joueurs aimeraient voir Phil Spencer quitter son poste à la tête de la division Xbox, jugeant sa prestation de piètre qualité, son employeur, lui, confirme son approbation totale. 

A l’aube de sa 4ème année, le « Xboss » est donc promu. Il rejoint la plus haute sphère au sein de la hiérarchie Microsoft, celle qui côtoie en direct le grand patron Satya Nadella.

En faisant cela, Microsoft donne une place de choix et ses lettres de noblesse (enfin !) au jeu vidéo en faisant siéger Xbox auprès des équipes dirigeantes.

Ce qui signifie deux choses :

          Satya Nadella a conscience de l’importance du jeu vidéo pour Microsoft.

          La branche Xbox n’a jamais été aussi ancrée et importante pour l’entreprise.

 

Avec l’équipe Microsoft Waypoint, nous avons longuement évoqué (entre nous) la promotion du directeur Xbox, en essayant d’y déceler les tenants et les aboutissants. Tout ça sans pour autant coucher sur papier nos idées et autres déductions trouvées. Mais à l’heure où j’écris ces lignes, Windows Central a rédigé un article causant des conséquences de ce choix stratégique sur la branche Xbox, très complet et avec lequel nous partageons l’essentiel des idées.

Ainsi, avec un petit décalage, nous vous proposons cet article qui démontre les bénéfices d’un tel mouvement interne. Car oui, il n’y a en tout et pour tout que des points positifs à une telle nomination.

 


Une liberté (presque) totale pour Xbox.


 

Premier gros changement pour M. Phil Spencer : ne plus rendre de compte à Terry Myerson, le patron de Windows.

Oui, la branche Xbox fût jusqu’à présent chapeautée par la division Windows, comme une sorte de « sous-division ». Mais ne vous méprenez pas, la convergence (entre Xbox et Windows) actuelle n’est pas une lubie de Terry Myerson que Phil Spencer aurait, à présent, le loisir de remettre en cause.

Cette convergence continuera donc en s’améliorant. C’est de fait une force pour la marque Xbox ainsi que pour Windows, même si, je vous le concède, ce n’est pas forcément très limpide par moment. 

rtr4avtb
Satya Nadella (PDG Microsoft)

 

Pour faire simple, Phil Spencer sera en lien direct avec Satya Nadella, sans aucun intermédiaire. Et c’est précisément là où le patron de la Xbox gagne en liberté. Conséquence immédiate : une marge de manœuvre inédite depuis l’entrée de Xbox dans nos salons.

Il faut dire que Terry Myerson n’est pas vraiment connu pour avoir le business du « gaming » dans le sang comme Phil Spencer. Et pour ainsi  dire il ne jugeait les propositions de ce dernier que par le prisme de Windows

Comme le souligne très justement le site anglophone, il n’en faut pas beaucoup plus pour avoir la puce à l’oreille sur une situation où d’importantes décisions ont probablement été tuées dans l’œuf, ne bénéficiant pas assez directement à l’OS historique.

Windows Central illustre concrètement le souci auquel Phil Spencer s’est confronté en évoquant le Windows Store. Cela devient une habitude : dès qu’un gros jeu, souvent maison, sort sur le Windows Store, on assiste à une pléthore de couacs arrivant avec lui. Rares sont les cas où tout se passe sereinement depuis 2 ans.

Tandis que dans le même temps, sur le Xbox Store, c’est un (quasi) sans-faute.

Comment l’expliquer ? Tout simplement et comme les noms l’indiquent : le Windows Store est géré par les équipes Windows, le Xbox Store par la division Xbox.

Nous n’irons pas jusqu’à dire que les messieurs de Windows n’ont rien à faire du jeux vidéo mais manifestement ils ne se donnent pas les mêmes moyens que chez Xbox.

Vous avez donc un aperçu de la probable difficulté à laquelle s’est confronté Phil Spencer durant 3 ans, tout en redressant une branche meurtrie par l’ouragan Don Mattrick au lancement de la Xbox One en l’an 2013.

 Le résultat est plutôt réussi (sans être parfait) quand on prend conscience de ce contexte difficile. Ne serait-ce que la politique « made in Spencer » que nous évoquions il y a quelques mois qui suffit à donner le ton pour la suite des évènements avec cette indépendance fraichement acquise. 

 


La question du budget. 


 

Quand la question du budget de la branche Xbox s’incruste dans les débats sur les forums de jeux vidéo, tout le monde se transforme en maître de la finance à grand coup d’éclats et d’affirmations sorties de nulle part… Enfin, pas tout à fait de nulle part… Les rumeurs et autres « analyses d’analystes qui analysent » viennent semer le doute.4editeurs20170612_074525_3_big

 Dernièrement l’idée que la branche Xbox soit sciemment sous-alimentée budgétairement parlant a suffit pour relancer l’annonce d’une mort prochaine du secteur Xbox chez Microsoft et d’un désengagement total de ce dernier.

Ce changement dans l’organigramme vient balayer d’un revers de la main tous fantasmes à ce sujet. 

A présent, le budget de la branche Xbox lui sera de facto attribué directement en lieu et place d’un « pourcentage » en provenance de la division Windows.

La marge de manœuvre s’en trouve accrue pour les équipes de Phil Spencer. Ce dernier pourra aussi s’entretenir directement avec Amy Hood (la directrice financière de big M). 

De l’aveu même du patron de la Xbox, le prochain chantier se matérialisera sur les studio 1st party. Ceux du Xbox live, de l’OS de la console et du hardware étant arrivés à termes.

 

Voilà que cette liberté de mouvement mettra toutes les chances du côté de M.Spencer, même si les bénéfices ne devraient être palpables que dans plusieurs longs mois. Cela étant dit, il se murmure que les équipes Xbox pourraient hériter de la gestion des jeux sur le Windows Store, de quoi assurer, enfin, le suivi que les joueurs attendent ? 

 

Merci à Darkfoxx pour son aide.